Jacques Naveau dresse le bilan de son club à la mi-saison.

Team Series, compétitions individuelles, longues distances, qualification pour les JO : les athlètes du Trigt sont sur tous les fronts. L’occasion de faire le point avec Jacques Naveau, président et coach.

Jacques, au niveau des Team Series, où en êtes-vous ?

"Nous sommes pas mal, mais nous avons dû composer avec la sottise de Dylan Magnien, qui a couru un quart de triathlon juste avant la T3 d’Anvers, ce qui a anéanti notre possibilité de maintenir notre deuxième place. C’était très fâcheux et je n’étais pas content. Un athlète ne peut pas courir deux courses le même jour et il a assisté à la T3 Series sur une barrière Nadar ! Enfin, nous sommes troisièmes au général et nous aurons la possibilité, je l’espère, de revenir près de la tête. La prochaine manche aura lieu à Weiswampach le 18 août. Puis il y aura Viersel et enfin la finale à Lille. Nous devrions avoir une équipe compétitive puisque tout le monde sera là."

Chez les filles, vos régionales marchent bien.

"Oui. Emma Claisse et Kelly Decaluwé ont remporté pas mal de courses et ne quittent pas les podiums. N’oublions pas qu’Emma est toujours espoir. Elle doit continuer à travailler la natation mais, pour le reste, aussi bien à pied qu’à vélo, elle est très en forme. Elle a notamment gagné à Chimay. Cette saison, Kelly a quant à elle décidé de s’aligner aussi sur des demi-triathlons et elle est bien aussi. Et puis, il y a la jeune Adélie Jadot, une Tournaisienne qui a gagné le Chtriman."

Cette saison, vous aviez dit vouloir mettre le paquet sur les longues distances. Vous confirmez ?

"Tout à fait. C’était un challenge et nous l’avons relevé. Plusieurs de nos athlètes sont sous licence pro, qui permet en quelque sorte de choisir ses épreuves en fonction de son état de forme durant la saison. Une licence coûte 800 dollars mais donne accès à plusieurs courses. Pour nous, il s’agissait d’un bel objectif. À l’Ironman de Nice, Kevin Rundstadler a terminé deuxième. Un magnifique résultat. Et Wouter Monchy a fini onzième et aurait pu faire un top 10 sans un problème de vélo."

Où en sont vos trois candidats à une participation aux JO de 2020 ?

"Erwin Vanderplancke marche bien et amasse des points. Quant à Christophe De Keyser, il a connu des problèmes lors des entraînements et nous lui avons fait passer une prise de sang. Il est revenu une première fois s’entraîner à Tournai et les sensations sont bonnes. D’ailleurs, il reviendra encore dans les prochains jours. C’est bon signe. Quant à Peter Denteneer, il revevait de blessure avec cinq semaines d’arrêt suite à une déchirure au mollet, mais lui aussi va repartir à la chasse aux points."