Il fallait s’y attendre. La Boucle du Hainaut, projet d’Elia, gestionnaire du réseau de transport d’électricité haute tension, ne fait pas que des heureux.

Le réseau électrique 150 kV arrivera bientôt à saturation. Le but ici, rappelons-le, est donc de créer le chaînon manquant du réseau 380 kV en reliant via un corridor de 200 mètres de large le poste à haute tension d’Avelgem (en Flandre) à celui de Courcelles. Un tracé de près de 85 kilomètres qui va traverser 14 communes wallonnes, dont celle de Leuze.

Et c’est par exemple à Grandmetz que des grincements de dents se font entendre. Les riverains ne veulent pas de ce projet tel qu’il est envisagé et le font savoir. "Nous ne sommes pas Elia, nous ne sommes pas sur la même longueur d’onde. Non à un Grandmetz sous très haute tension, lancent-ils à travers leur affiche de protestation. Dégradation de notre santé et de celle de nos enfants. Dégradation de l’aspect visuel de notre campagne. Dévalorisation des biens immobiliers. Exigeons un itinéraire alternatif !"

Voilà en résumé pour les revendications. Un collectif regroupant une dizaine d’habitants du village s’est constitué. Les opposants au tracé actuel ont adressé une lettre à leurs voisins et voisines dans laquelle ils affinent leurs arguments. La capacité de transport de la future ligne (6 GW) leur fait peur.

"Plusieurs rues du village sont concernées car elles se situent dans le périmètre de 200 à 300 mètres de part et d’autre de la nouvelle ligne, périmètre dans lequel les champs à basses fréquences électriques et magnétiques peuvent se faire ressentir, assurent les citoyens. E n plus de l’aspect visuel inesthétique et de la dépréciation de notre habitat, on ne peut exclure des risques pour la santé liés à cette ligne."

Les citoyens estiment que des alternatives sont possibles pour contourner le centre du village et écarter la ligne à très haute tension le plus possible des zones d’habitat.

Sur la carte, la ligne en mauve représente le tracé d’Elia. L’intercommunale Ideta a proposé un premier projet alternatif (tracé jaune). Le groupe de citoyens de Grandmetz veut aller plus loin et propose une alternative (tracé vert) permettant d’obtenir une distance minimale de 200 mètres entre la ligne envisagée et les habitations.

G.Dx