Le crossage retrouve un certain engouement dans la cité des sources.

Ils et elles sont déjà prêts à viser le tonneau ! Le crossage va rythmer un peu partout dans la région la semaine de carnaval. Dans l’entité de Péruwelz, les coups de cholette ne manqueront pas et les premiers seront donnés, tradition oblige, dès lundi à Wiers, où plusieurs centaines de joueurs et de joueuses ont pris rendez-vous.

Deux jours plus tard, le mercredi 26, c’est à Péruwelz que les amateurs se rejoindront. Le crossage était tombé légèrement en désuétude pendant un petit moment dans la cité des Sources mais quelques férus de folklore local ont décidé il y a cinq ans de perpétuer la tradition.

Des irréductibles comme Sylvie Platteau, Dany Schils et Michel Bouchain seront à la manœuvre cette année. Lui aussi à l’origine de la relance du crossage, Jacky Desterke a préféré lever un peu le pied. "Jacky a connu quelques petits soucis de santé et en plus il est fort occupé par le comité du jumelage dont son épouse est présidente. Nous pensons à lui" , souligne Michel Bouchain.

17 stands

Les organisateurs se veulent respectueux des activités commerciales et de la mobilité. "Les bus belges seront déviés pour l’occasion. Donc avis aux usagers. Un plan de déviations a été publié sur la page Facebook ‘Crossage de Péruwelz’, poursuit Michel Bouchain. Par ailleurs, le sens unique de la rue de Roucourt sera supprimé pour permettre un accès aux commerces de la rue Albert Ier via la Petite place. Bref, nous essayons de faire en sorte que tout le monde s’y retrouve."

Au total, on retrouvera 17 stands dans la ville, et le club de volley, par exemple, tiendra celui du hall des sports Baudouin Ier.

Rendez-vous donc le mercredi 26 février de 12 heures à 18 heures. L’inscription est obligatoire (3 €) et comprend l’assurance. Elle peut s’effectuer soit aux Caves d’Artois, soit à l’R-Mit bar.