La Grand’Rue de Leuze offre un visage pour le moins tristounet, les vieux bâtiments y côtoyant de nombreuses surfaces commerciales vides alors que cette artère devrait constituer, de par sa situation, un endroit attrayant.

La donne pourrait changer sous l’impulsion de la commune et de l’IPPLF, l’immobilière publique Péruwelz-Leuze-Frasnes. L’échevin du logement, Nicolas Dumont (Idées), l’a expliqué lors du conseil communal.

"L’IPPLF et la commune ont respectivement acheté une série de maisons à la Grand’Rue depuis l’ancienne pita Izmir jusqu’au croisement avec la rue du Rempart. L’objectif est de pouvoir faire une opération de rénovation urbaine en profitant des meilleurs subsides. On a déjà eu des subsides SAR, site à réaménager, pour l’acquisition et la démolition de l’ancienne pita Izmir. En travaillant en bonne intelligence avec l’IPPLF, on pourra maximiser les possibilités financières. Ce projet, dont le montant se chiffre à 3 millions pour la construction de 14 appartements, est une opération assez similaire à ce qu’on a pu faire rue du Gard. Il y aura une nouvelle vie dans la Grand’Rue, avec aussi l’aménagement de deux nouvelles surfaces commerciales."

L’échevin a indiqué que la commune a conclu avec l’IPPLF une convention de cession de maitrise d'ouvrage. "L’IPPLF a une expertise en la matière, des compétences et en plus, elle peut aller chercher des subsides."

Baptiste Leroy (Ecolo) approuve, tout en faisant une remarque. "Beaucoup de bâtiments inoccupés appartiennent à la commune. Ils sont repris dans un projet de rénovation, très bien, mais ces immeubles à l’abandon donnent pour l’instant une mauvaise image. Ne pourrait-on pas envisager la pose d’une bâche présentant le projet ?"

Nicolas Dumont a répondu que c’était prévu. "Il y a eu un concours d’architectes et on a désigné un architecte qui a un projet et on va pouvoir travailler par rapport à un visuel clair concernant ce projet avec une bâche qui l’expliquera. Il existe également des projets de partenariat avec le PCS et le centre culturel, qui vont travailler sur ces vitrines."