Le conseil communal a voté l’achat de matériaux pour la création d’effets de porte dans plusieurs rues de l’entité comprenant signalisation et jardinières, système qui a pour impact de rétrécir la voirie et de diminuer la vitesse.

"Ceci pour un montant de 93 356 € HTVA, a précisé Nicolas Dumont (Idées), échevin de la mobilité. Ces dispositifs visent à sécuriser les entrées des villages. Les modules prévus sont les mêmes que celui qui a par exemple été posé rue de la Galterie à Chapelle-à-Oie. Ils ont montré leur efficacité puisque des analyseurs de trafic placés avant et après l’installation de ces dispositifs ont prouvé une réduction notable de la vitesse."

Christian Ducattillon (PS) ne doute pas de l’efficacité de ces effets de porte mais a évoqué le mobilier inclus dans le sol.

"Des espèces de petites bordures blanches qui dépassent un peu du dispositif vers le centre de la route, ce qui ne pose pas de problème pour les voitures mais qui peut s’avérer dangereux pour les motos, surtout le soir. Ne faudrait-il pas y ajouter des bandes réfléchissantes ?"

Nicolas Dumont a évoqué la possibilité de placer ces dispositifs à proximité d’un éclairage LED. "Nous allons renforcer le système avec des bandes réfléchissantes." Le bourgmestre estime lui aussi qu’un effort doit être réalisé pour augmenter la présence de bandes réfléchissantes.

Six par an

Enfin, Nicolas Dumont a dressé la liste des modules qui seront placés. En réalité, six dispositifs seront installés chaque année. "Ici, on aura donc six dispositifs effets de porte type entrée d’agglo placés à quatre endroits : rue du Pont Niquet, côté sortie du bois, rue Alphonse Lenoir, en venant de Moustier, à hauteur du château, deux à la chaussée Brunehault, à chaque entrée d’agglo, donc en venant de la N7 et en venant d’Ellignies-Sainte-Anne. Nous régularisons aussi un projet prévu de longue date, concernant deux rétrécissements de voirie avec coussins berlinois devant l’institut La Porte Ouverte à Blicquy. L'objectif est de couvrir un maximum de points noirs par rapport à la vitesse et de marquer les entrées des villages."