Le Leuzois Hervé Cornillie, député wallon, s’est exprimé au sujet de la fermeture annoncée du guichet de la gare de Leuze. Il juge cette décision incompréhensible, estimant qu’une gare "reste un lieu de vie important, surtout dans une commune comme Leuze qui accueille bon nombre de travailleurs mais aussi d’étudiants."

Il va donc interpeller le ministre wallon de la mobilité, Philippe Henry. "Même s’il s’agit d’une compétence fédérale, la gare est un élément indispensable de la mobilité à l’échelle de la Région wallonne. Nous devons nous battre pour tenter de corriger cette décision mais aussi en apportant des solutions pour le futur."

Hervé Cornillie se positionne à son tour en faveur du développement dans les gares d’espaces multiservices. Il va même plus loin. "Des espaces dans lesquels la SNCB et les communes peuvent être partenaires. Concrètement, pour Leuze, nous devons oser proposer des alternatives. Pourquoi ne pas faire de la gare un lieu autour de la mobilité avec le rapatriement de l’office du tourisme vers la gare, ce qui permettrait aux gens de découvrir notre commune et d’y faire démarrer des circuits de découverte de notre entité à pied ou à vélo. Il faut que ce lieu vive, qu’il y ait une présence et qu’on s’y sente en sécurité en lui donnant une nouvelle vocation. Des espaces vont être libérés dans la gare, profitons-en pour y mettrre l’office du tourisme et y créer une vitrine locale. Cet aménageemnt aurait le mérite de maintenir une présence sur le site et de libérer un logement qu'occupe actuellement l'office du tourisme en le repositionnant stratégiquement au cœur de la ville et des différents modes de transport."