Lancé en 2020, le budget participatif, qui permet à des citoyens de rentrer des projets, va se poursuivre cette année avec un règlement et un formulaire de candidature modifiés.

"L’an dernier, nous avions prévu un budget de 6000 € et c’est le projet porté par la jeunesse de Blicquy qui avait été primé, rappelle l’échevine en charge de la participation citoyenne, Mélanie Lepape (Idées). Il s’agissait, après consultation citoyenne, d’aménager sur le site de l’ancien musée un espace intergénérationnel avec bancs, balançoire, arbres, arbustes et hôtel à insectes. Des contacts ont déjà été pris avec le service environnement et une réunion est prévue avec les villageois pour concrétiser ce projet."

En 2021, le budget alloué sera de 10 000 €. Une somme qui pourra être répartie entre plusieurs projets. Une disposition qui, selon le bourgmestre Lucien Rawart (MR), peut prêter à confusion mais qui se justifie pour Ecolo dans la mesure ou de petits projets peu coûteux pourraient aussi faire l’objet d’un financement au cas où tout l’argent ne serait pas dépensé par le premier lauréat. Mélanie Lepape a souligné que ce point du règlement allait être libellé de manière à ne pas susciter de polémique.

Stéphanie Laurent, la responsable du plan de cohésion sociale de Leuze, a passé en revue les différents points du règlement et les conditions d’admission des projets.

"Les thématiques doivent aborder soit la cohésion sociale, comme le développement des liens entre citoyens et dans un quartier, l’amélioration du cadre de vie par la création d’espaces publics par exemple ou la transition écologique, autrement dit un projet qui favorise la mobilité douce et les déplacements alternatifs. Le dépôt des projets concerne les citoyens domiciliés sur l’entité et ayant au moins 12 ans. Parmi les critères de recevabilité, rappelons que le projet doit être porté par au moins 5 Leuzois. Il faut que le projet soit prévu sur le territoire de Leuze, bien entendu."

Le jury chargé de trancher est composé de représentants politiques mais également d’autres instances comme le conseil des ainés ou la CCATM.

L’appel est lancé. Les citoyens peuvent donc réfléchir à des propositions et les projets devront être déposés entre le 1er juin et le 31 août. Le vote aura lieu en décembre.