L’opération Eté solidaire va s’achever ce vendredi dans l’entité de Péruwelz. Les jeunes engagés ont pu travailler pendant quinze jours sur plusieurs chantiers, toujours au bénéfice de la collectivité.

"Cette année, 16 jeunes prennent part à l’opération, soit quatre de plus que l’an dernier, souligne Anne-Christie Westrade, responsable du plan de cohésion sociale. Nous avons reçu plus de 45 candidatures. Pour tous les engagés, du plus jeune, qui a 15 ans, au plus âgé, 19 ans, il s’agit vraiment d’une première expérience professionnelle. C’était important dans les critères de sélection. Il y a une vraie mixité sociale et de genre aussi puisque nous avons choisi 8 filles et 8 garçons."

Chaque groupe a participé à au moins deux chantiers. A l’école communale de Brasménil, les jeunes ont réalisé des fresques sur les murs et des jeux au sol dans la cour. Ils ont aussi donné un coup de pinceau au niveau des toilettes de l’école du Centre. Du côté de la cité du Commandant Calonne, un site géré par l’IPPLF, ils ont effectué des travaux de jardinage, d’élagage et de remise en état de sentiers. Ils ont également donné un coup de jeune à la plaine de jeux et ont entretenu les jardins des personnes âgées.

© Devaux

Les jeunes ont aussi axé leur travail sur le home Petit Gobert afin d’améliorer l’environnement des résidents, notamment en réalisant les finitions du nouvel abri de protection, en traitant la terrasse en bois du service Papillons ou en posant une clôture autour de la mare.

A noter que le 16 juillet, l’équipe d’Eté solidaire a récolté des denrées alimentaires à destination des sinistrés suite aux inondations. Les jeunes ont également reçu une initiation aux premiers secours avec un médecin et ont pu participer à une animation autour des discriminations.

"Contrairement aux idées reçues, beaucoup de jeunes se comportent bien et ont envie de s’investir", indique Georges Hocq, président du CPAS.

© Devaux

Un encadrement spécifique a été assuré par le pôle éducatif du CPAS mais également par les ouvriers communaux et ceux de l’IPPLF. Au contact de professionnels, les jeunes ont ainsi pu bénéficier de précieux conseils. Les institutrices de Brasménil étaient également de la partie pour la réalisation des jeux au sol et des fresques murales. Un travail d’artiste.

Un petit barbecue va clôturer cette quinzaine ce vendredi.

© Devaux