Dans le cadre du PIC (plan d’investissement communal) 2019-2021, des travaux de réfection de voiries vont être menés à Péruwelz au niveau de la rue des Français, de la rue du Réthibaut avec le giratoire et de la rue des Américains et à Roucourt rue Julien Bouchain.

Eric Thomas (AC) a demandé de quels travaux il s’agissait.

"Il s’agit de travaux d’entretien. On va juste remplacer le tablier. Il n’y aura pas de travaux au niveau des trottoirs, a indiqué l’échevin en charge du dossier, Yves Wuilpart (Ecolo), qui a précisé que le montant global était de 500 000 €. Avec 60% de subsides."

Stéphane Mercier (RPP) a mis en exergue le mauvais état des parkings de la gare et de la bibliothèque. "Nous allons régler cette problématique dans les six mois", a dit Yves Wuilpart.

Jimmy Ababio (PS) se demandait si la rue du Réthibaut nécessitait bien une intervention et a sollicité une attention particulière envers la rue Astrid, dont le revêtement lui semble en très mauvais état à certains endroits.

"Tu peux aller voir rue du Réthibaut. Il y a des fissures. Quant à la rue Astrid, elle est déjà listée, a souligné Yves Wuilpart. Mais on ne peut pas tout faire tout de suite."

Willy Detombe (RPP) a lui insisté sur le mauvais état des parkings de la gare et de la bibliothèque. "On se croirait sur la planète Mars tellement il y a de trous. Il ne faut pas six mois pour arranger ces deux parkings."

Pour Yves Wuilpart, le problème ne peut être résolu avec de la simple dolomie. Willy Detombe est d’accord. "Il faut mélanger de la dolomie au ciment", a dit le conseiller.

Le bourgmestre, Vincent Palermo, est intervenu. "On va étudier à cet endroit la possibilité d’un autre revêtement mais ce n’est pas une priorité. Une étude sera menée. Si c’était si simple, on aurait déjà solutionné le problème. Il y a d’autres routes où il y a danger, risque d’effondrement ou alors des nids-de-poule."

Jimmy Ababio en a profité pour demander qu’une solution soit trouvée au parking du port de plaisance pour améliorer les lieux en vue d’accueillir les mobilhomes. Yves Wuilpart a indiqué qu’une solution transitoire allait être mise en place.