Beloeil - Péruwelz - Leuze

Il y a deux ans, avec 5 186 jours, sous-titré Les joies et turbulences d’un ex-enfant du juge, Philippe Hennuy racontait sa propre histoire. 

Aujourd’hui, le Carolo d’origine désormais citoyen de Péruwelz sort son deuxième ouvrage, Les Remisables, en autopublication. Rencontre.

Philippe, après avoir raconté votre expérience positive dans deux institutions durant votre jeunesse, vous changez de registre ?

"Ici, il s’agit d’une histoire inventée dont l’idée m’est venue en deux temps. Il y a deux ou trois ans, j’étais à Montreuil-sur-Mer, du côté de la baie de Somme. Victor Hugo y a séjourné et je l’ai toujours apprécié. J’ai marché en quelque sorte dans les pas de Victor Hugo sur place et de là est venu le point de départ du livre. Ensuite, en novembre dernier, j’étais invité par un libraire de Mons à un Salon du livre pour une séance de dédicaces de mon premier ouvrage. Un écrivain était là en train de raconter son livre aux gens. Il y était question d’une conversation entre un curé et Rimbaud. Je me suis dit que j’allais faire la même chose avec Fantine et Victor Hugo. Fantine est la maman de Cosette dans Les Misérables . Son personnage avait été inspiré par la rencontre entre Hugo et une prostituée."

Votre titre fait référence à cette œuvre.

"Oui, mais l’histoire est différente des Misérables . J’ai juste croisé le titre, L es Remisables . Avec en sous-titre L’inviolable destinée de Fantine. J’ai dû apprendre à écrire en me mettant dans la peau d’une femme. Et l’histoire se passe au XIXe. Là aussi, il a fallu m’adapter."

De quoi est-il question, sans tout dévoiler ?

"J’aborde des thèmes d’actualité et l’aspect religieux est fort présent."

Vous êtes croyant ?

"Il y a quelques mois, Natasha St-Pier était venue chanter les poèmes de Thérèse de Lisieux à l’église de Péruwelz. Un concert qui m’a bouleversé, moi le non-croyant, et qui a influencé aussi mon travail d’écriture. Ce livre, c’est ma profession de foi. Je ne dis pas que je vais aller à la messe tous les dimanches mais ma vision de la religion a changé. J’ai l’impression d’ouvrir une porte."


Vous pouvez joindre Philippe au 0499/11.68.18 ou via la page Facebook Les Remisables.