Connue aussi sous le nom de communauté Emmaüs, la Poudrière, dont le site est basé à la Neuve Chaussée à Péruwelz, a dû s’adapter en fonction de la crise et des mesures sanitaires en vigueur. Mais globalement, ses membres ont plutôt bien traversé jusqu’à présent cette période particulière.

"On peut effectivement remarquer qu'hormis l'impact économique, la vie communautaire est un cadre qui permet de traverser cette crise dans un espace agréable sans souffrir de l'isolement, assure Yves Dosimont, responsable du site péruwelzien. Maintenant, notre traditionnel dépôt est fermé car sans vente, nous ne pouvons pas stocker, le bâtiment n'offrant pas des conditions optimum de stockage. Les ramassages à domicile et le dépôt devraient reprendre à partir du 26 avril s'il n'y a pas de prolongation de fermeture des activités non-essentielles."

En attendant, la Poudrière s’organise et propose la vente de livres en magasin, la vente de pommes et de jus de son verger bio mais aussi de la vente en ligne (brocante, jouets, électro, déco…).

© Devaux

"Le premier confinement nous a imposé de fermer notre magasin, principale rentrée financière de notre association, poursuit Yves Dosimont. Nous avons réorganisé nos activités entre rénovation du magasin, réaménagements divers et nous avons aussi développé notre potager, avec à la clé une belle récolte de légumes dont nous profitons bien entendu. Nous avons dans un second temps essayé de garder notre magasin ouvert au maximum avec son lot d’adaptations aux règles sanitaires : clientèle limitée, secteurs non-essentiels fermés… "

Chaque année, la Poudrière met en place différentes rencontres : camp des enfants, rencontres avec d’autres associations d’économie sociale, fêtes communautaires, souper des bénévoles, marché fermier annuel, journées permaculture… Elles ont pour la plupart été annulées en 2020.

"Si financièrement nous sommes lourdement impactés, l’année a donc été l’occasion de développer une cohésion très forte où l’amitié a pu compenser l’absence de nos familles et amis, de nos engagements et de nos rencontres en dehors de la communauté, souligne Yves Dosimont. Un privilège que nous partageons désormais avec celles et ceux qui arrivent aujourd’hui après plusieurs mois d’isolement à la recherche d’un lieu de vie."

Infos via Facebook : La communauté de la poudrière à 7600 Péruwelz