La petite-fille de la responsable de la SPA de Péruwelz pousse un coup de gueule. Ce mercredi, sa grand-mère, Annie Hannequart, a été attaquée par un chien recueilli au refuge.

"Il y a 3 semaines, nous avons eu un chien bully /staff, indique la petite-fille sur les réseaux sociaux et qui nous a par ailleurs confirmé la nouvelle. Il était très gentil à son arrivée. Ensuite, il y a eu quelques petits incidents avec lui, mais rien de bien grave. Nous avions quand même bien vu dans son comportement que c’était un chien déstabilisé qui n'avait rien appris. Lors du nettoyage des cages ce mercredi, la responsable, ma grand-mère, a terminé par ce chien et on ne sait pour quelle raison, le chien l'a attaquée. Il l'a trainée partout dans la cage sans s'arrêter. D’autres bénévoles ont essayé de la sortir de la cage et de distraire le chien mais il ne voulait toujours pas la lâcher. Il l’a ainsi traînée pendant 10 bonnes minutes. Ma grand-mère a dû partir à l’hôpital d’urgence. Verdict ? Fracture du crâne, genou broyé, perte du pouce de la main gauche. De son propre aveu, elle pensait qu’elle allait mourir. Si les 5 stagiaires n’avaient pas été là pour la sortir de cet enfer, c’était fini pour elle! Je les remercie. Mon coup de gueule s'adresse à ceux qui achètent des chiens et en font des armes de guerre, des chiens qu'on habitue à attaquer sans aucune éducation !"

Le refuge sera temporairement fermé, signale la petite-fille d’Annie, à qui nous souhaitons d’aller mieux le plus vite possible.