La Ville a fait l’acquisition de plusieurs parcelles situées entre l’église Saint-Quentin et l’accueil extrascolaire La Ré-Création à la rue des Chaufours, non loin de la Maison de la citoyenneté.

"Il s’agit de trois garages qui tombaient en ruine et d’un jardin qui est situé à l’arrière de ces garages, a expliqué le bourgmestre, Vincent Palermo. Nous avons pu acquérir ces parcelles au profit de l’accueil extrascolaire. Le coût est de 50 000 €. Nous avons reçu un subside de l’ordre de 30 000 €, donc 60% du montant, dans le cadre de la rénovation urbaine."

Cette acquisition est donc réalisée dans le but d'entamer le réaménagement global de l'espace autour de l'église Saint-Quentin encombré d'anciens garages privés. Dans l'attente de pouvoir devenir propriétaire des autres parcelles concernées par ce projet, la Ville compte aménager les parcelles acquises pour créer un espace extérieur de qualité pour le service de l'accueil extrascolaire.

Willy Detombe (RPP) a d’abord salué le projet en se demandant aussi s’il n’y avait pas moyen d’aller encore plus loin dans la démarche. "Nous soutenons bien entendu ce projet qui servira à aménager un espace ludique pour les enfants. Nous souhaiterions qu’une solution soit trouvée par rapport aux autres garages situés de ce côté mais également pour les garages qui se trouvent juste en face. Il faut analyser si c’est possible au niveau de la rénovation urbaine afin de nettoyer la zone et d’améliorer ce quartier."

Vincent Palermo s’est voulu légèrement piquant au moment de répondre. "La Ré-Cré est toujours là, Monsieur le conseiller", faisant référence aux critiques de Willy Detombe il y a quelques mois quand le collège avait choisi de dissoudre l’ASBL puisque c’est la Ville qui a désormais repris toute la gestion de l’accueil extrascolaire.

"On ouvre même des perspectives pour l’extrascolaire à travers ces acquisitions. Nous avons pris la balle au bond. La rue des Chaufours doit revivre et l’envie est là de racheter d’autres garages, a confirmé le bourgmestre. Néanmoins, il faut aussi que les autres propriétaires soient disposés à vendre."