En octobre dernier, le TEC lançait plusieurs lignes express, dont une reliant Péruwelz à Ghislenghien. Quelques mois plus tard, quel est le bilan ?

Nathalie Deplus (PS) a amené le sujet sur… la table virtuelle du conseil communal, expliquant que pas mal de Péruwelziens devaient se rendre à Leuze mais que justement, "Leuze a été abandonnée dans ce projet de ligne qui par ailleurs passe aussi par Blaton et Ath. Le nombre d’utilisateurs de la ligne express n’est pas élevé. Le ministre Henry a dressé un premier bilan après plusieurs mois d’exploitation et constate que la pandémie a une influence non négligeable sur la fréquentation, sans compter qu’il y a eu le deuxième confinement. Le but de ces lignes est de relier des zones d’activités et elles sont dévolues aux travailleurs et aux étudiants. Or, actuellement, le télétravail et les cours en distanciel sont privilégiés. On parle de 18 passagers par jour en moyenne, un taux arrêté au 20 décembre. C’est peu par rapport aux investissements consentis et le Covid n’explique pas tout."

La conseillère socialiste a rappelé également, s’adressant au bourgmestre, "que c’est suite à une interpellation de 2019 concernant la difficulté pour les Péruwelziens de se rendre à la justice de paix à Leuze que vous annonciez la possible arrivée d’une ligne express pour régler en partie ce problème."

Nathalie Deplus se demande s’il n’y a pas moyen de faire plus de publicité autour de cette ligne, notamment par le biais du magazine communal et sur le site internet de la Ville.

Les horaires des bus sont-ils adaptés ? "Pourquoi pas une jonction avec Leuze plutôt qu’avec Blaton, village déjà relié à Péruwelz par la ligne SNCB ? Une ligne avait déjà été mise en place il y a quelques années puis abandonnée. Il ne faudrait pas qu’à l’avenir, cette ligne-ci soit purement et simplement supprimée elle aussi."

Pour le bourgmestre, Vincent Palermo, "il faut faire preuve de prudence dans ce dossier. Le Covid n’explique pas tout, c’est vrai. Ces lignes, ce n’était pas gagné. Péruwelz ne figurait pas forcément dans les cartons pour les avoir, mais aujourd’hui, on les a. Attention à ne pas avoir le retour de manivelle. En réalité, nous avons demandé ce passage sur Leuze. C’est en bonne voie."

Yves Wuilpart, échevin, confirme. "C’est prévu déjà en 2021."

Encore une fois, beaucoup de Péruwelziens empruntent la route vers Leuze pour ensuite y prendre le train en direction de Bruxelles.