Investie depuis de longs mois maintenant en matière d’aide aux exilés en transit, Colette Bourdon a lancé un appel à la générosité, notamment via les réseaux sociaux, plus précisément pour remédier aux besoins en nourriture. La citoyenne de Wiers s’est exprimée ainsi.

"Péruwelz est une ville solidaire qui aide les exilés en transit : en semaine pour un accueil de jour et le week-end lorsque nous trouvons des lieux d'hébergement. Cela fait une vingtaine de personnes à nourrir chaque jour. Nous sommes aidés par les autorités communales et provinciales grâce notamment aux 10 cents que chaque citoyen de Wapi donne dorénavant chaque année, mais nous n'avons pas toujours suffisamment de nourriture. Si certains d'entre vous ont des invendus à nous donner, ils nous seront d'une grande aide."