C’est une initiative collaborative et engagée qui est en train d’être menée dans le centre de Pipaix. Le patro La Margoule y fait réaliser des travaux visant à recouvrir la Casa Papa d’un toit digne de ce nom.

Voilà près de 60 ans qu’un patro existe à Pipaix. Sacré bail. En même temps, c’est depuis à peine un an que ce mouvement de jeunesse profite d’un local qui lui appartient.

En novembre 2017, une ASBL a été créée par une trentaine de bénévoles motivés regroupant anciens animateurs, parents et amis afin de donner la possibilité au patro de Pipaix de devenir propriétaire. Après de nombreuses démarches, en avril 2019, la Casa Papa (ancien bureau de poste de Pipaix) a été achetée !

"Au niveau des locaux, nous étions donc bien locataires. Il s’agit d’un ancien bâtiment qui abritait du tir à l’arbalète et dont on trouve déjà une trace en 1890, souligne Jean-François Masure, président de l’ASBL. Il comprend deux parties, dont une dévolue à l’Ecourché, une autre association toujours en place. Nous avons demandé à la propriétaire si nous pouvions acheter l’ensemble du bâtiment et la transaction a pu se réaliser."

L’ASBL a été mise sur pied pour décharger les animateurs de certaines obligations. Ils peuvent désormais se concentrer sur l’encadrement des enfants.

"L’association gère le local et tous les aspects administratifs, indique Jean-François. L’ASBL englobe une trentaine de personnes. Et il y a 25 à 30 animateurs qui encadrent entre 120 et 150 enfants."

Cette période pour le moins particulière a bien évidemment un impact sur les activités du patro, qui ne cessent pas pour autant.

"Dans un premier temps, nous avions organisé trois bulles de 50 enfants, répartis à la Casa Papa, à l’école jaune et près du cimetière, poursuit Jean-François. Mais depuis peu, avec les mesures gouvernementales, les enfants de plus de 12 ans ne sont plus autorisés, temporairement bien sûr, à participer aux activités du patro. Les moins de 12 ans, eux, continuent et sont répartis en diverses bulles là aussi."

Une fois l’acquisition actée, des moyens additionnels n’ont cessé d’être recherchés car le bâtiment mérite bien d’être rénové. Grâce au travail d’architecte réalisé par l’une des membres de l’ASBL, un permis de bâtir a été obtenu en juin 2020. Le projet de rénovation pouvait donc démarrer !

"La toiture et la charpente devaient être modifiées puisque le bâtiment est ancien. La couverture sera effective dans le courant de la semaine prochaine. Il faudra aussi isoler", assure le président.

Petits et grands se sont mobilisés dans le cadre des travaux. "L’essentiel, c’est que le patro dispose enfin de ses propres locaux, fait remarquer Rémi Lepape, membre de l’ASBL. Les travaux sont participatifs. Les grands du patro ont aidé au démontage et seront encore là pour la suite des travaux."

Un appel permanent aux dons

Car d’autres chantiers sont programmés du côté de la Casa Papa. "D’abord, l’aménagement à l’avant d’un bloc sanitaire avec des toilettes. Et ensuite, un bout de terrain d’une superficie de 20 m² sera transformé en un autre bloc qui fera office de salle de réunion", explique Jean-François Masure.

Bref, de sacrés investissements qui vont occasionner des dépenses. C’est pourquoi un appel aux dons est sollicité par plusieurs moyens.

"En réalité, notre appel aux dons est permanent, poursuit Jean-François. Grâce aux fonds déjà récoltés, nous avons pu mener à bien l’opération pour la toiture. Nous espérons à présent pouvoir financer en partie nos prochaines étapes, dont le bloc sanitaire d’abord."

Pour assurer la suite des opérations, les caisses doivent continuellement être renflouées. En s'adaptant aux mesures sanitaires, les membres de l'ASBL ne manquent pas d'imagination ! Ni souper festif, ni rassemblements, mais deux opérations à soutenir.

La première, Une bouteille = une tuile, concerne l’achat de vin. La deuxième est plus classique. Faites un don de 40 € ou plus avant le 31 décembre prochain et profitez d'une réduction fiscale avantageuse. Concrètement, un don de 100€ ne vous coûtera que 40€ !

Si vous désirez suivre l’évolution du chantier du local patro de Pipaix et/ou si voulez soutenir financièrement ses projets de rénovation, rendez-vous sur la face Facebook de l’ASBL Patro la Margoule de Pipaix.