On peut parler de double cocorico lors du Mondial des spiritueux puisque le GinBee’s de Geoffrey Bette et de sa société Dard-Dard a également obtenu l’or.

Connu à travers son Pipi d’abeille, rebaptisé BeePee’s, le citoyen de Quevaucamps avait lancé fin 2019 son gin, le GinBee’s, distillé…chez Gervin après macération de baies de genévrier, miel, thym, romarin, écorces de citron, racines d’angélique et amandes amères. Un résultat à… 42,8° qui peut se boire comme digestif ou être intégré dans des cocktails.

"En tant que sportif, quand on est en course, c’est pour monter sur le podium et si possible sur la première marche, commente Geoffrey. Je m’étais inscrit à ce concours quelques heures avant la fin de la clôture des inscriptions. J’avais eu de bons retours depuis le lancement du produit, mais de là à obtenir une médaille d’or… Je me dis que ça peut avoir une influence positive sur les ventes, que les gens vont vouloir tester le produit. Dans le contexte particulier que nous connaissons, voilà une nouvelle positive."

Même s’il est lui aussi impacté dans ses activités par la fermeture de l’Horeca et l’annulation des événements, Geoffrey se veut philosophe. "Je ne vais pas me plaindre. J’ai plusieurs cordes à mon arc et en tant qu’entrepreneur, il faut toujours essayer de se réinventer. Ce sera encore le cas cette fois-ci. De toute façon, en ce moment, il est difficile de se projeter, de savoir comment la situation va évoluer en décembre. Encore moins en mars. En tant que responsable de société, mettre un plan d’actions en place pour l’instant est délicat. Chaque cas est différent de toute manière."

Geoffrey Bette s’interroge surtout sur les conséquences sociales et économiques qui découleront de cette crise sanitaire. Pas forcément pour lui. "Il va falloir repenser nos habitudes, réfléchir à notre dépendance au monde de la finance, aux puissants. Mais j’ai bon espoir car l’homme a toujours su s’adapter et se réinventer."