Faudra-t-il attendre un véritable carnage avant de voir les choses enfin bouger ? Cette question, les riverains de la RN 527 se la posent sérieusement.

Deux conducteurs blessés, dont un en état de choc, six véhicules endommagés au total et la grille d’une habitation totalement défoncée : voilà le bilan d’un nouvel accident qui s’est produit en ce début de semaine le long de la RN 527 à Quevaucamps.

Les riverains en ont marre. Ils dénoncent la vitesse des automobilistes, le passage trop fréquent des poids lourds et l’inefficacité des radars tronçons installés au niveau de Quevaucamps et d’Ellignies-Sainte-Anne.

"Cette route ne dépend pas de la commune, nous le savons. Alors, à qui s’adresser ?" Cet habitant de la chaussée Brunehaut s’interroge.

Il est vrai que plusieurs portions de la RN 527 sont particulièrement dangereuses, notamment là où s’est produit le dernier accident, dans la traversée du village de Quevaucamps, un endroit où la voirie parait trop étroite pour accueillir un tel charroi. La situation n’est déjà pas facile quand les voitures se croisent. C’est encore moins évident avec la présence de nombreux camions.

Et puis, il y a aussi le carrefour du Lancier. Sans doute le plus dégagé du royaume, mais qui a le don d’hypnotiser certains conducteurs. A quand des aménagements, des vrais, sur cette route ?

© DR