Après de nombreuses semaines de fermeture, le secteur des loisirs peut enfin respirer. Le comité de concertation a effectivement annoncé la réouverture des laser game, des plaines de jeu intérieures ou encore des bowlings dès ce vendredi. Munis du masque et du pass sanitaire, la population pourra donc franchir les portes de ces établissements."Nous sommes contents et soulagés de pouvoir rouvrir", indique le gérant d'Hollywood Arcadia, un centre de loisirs situé à Leuze-en-Hainaut. "Tout cela commençait à devenir très long. D'ailleurs, on ne voyait plus le bout du tunnel. L'annonce de la précédente fermeture a été une douche froide. Certaines activités pouvaient rester ouvertes et d'autres non. Pour le secteur, cette décision était incompréhensible". Toujours selon ce professionnel, ce sont sans cesse les mêmes secteurs qui sont impactés par les décisions prises. "L'horeca, le secteur des loisirs et la culture payent toujours les pots cassés. Alors que, selon moi, le problème reste dans les écoles et dans les transports en commun".

Du côté d'Ath, le responsable de la Casa des Géants, une plaine de jeux intérieure pour enfants tient le même discours. "Nous sommes heureux de pouvoir de nouveau travailler. Toutefois, à l'heure actuelle, nous ne comprenons toujours pas pourquoi nous avons dû rester fermer alors que des stages et autres activités étaient autorisés".

Une perte de 50 % du chiffre d'affaires

Face à ces multiples réouvertures et fermetures, le chiffre d'affaires de ces établissements est également fortement touché."Nous espérons que d'autres mesures ou décisions, ne viendront plus s'ajouter dans les jours à venir. Actuellement, nous avons perdu 50 % de notre chiffre d'affaires", poursuit le responsable d'Hollywood Arcadia. Grâce aux différentes vacances qui amènent les enfants au sein des plaines de jeux, la Casa des Géants a su sortir la tête hors de l'eau. "Bien entendu, l'impact financier sur l'ensemble de l'année est réel. Fort heureusement, les périodes de vacances, fructueuses pour le secteur, ont permis de couvrir les semaines creuses. Pour ma part, nous sommes loin d'être en paix même après l'annonce de cette réouverture. Avec des mesures instables, les semaines prochaines risquent encore d'être tendues".

Malgré l'annonce de la réouverture du secteur, les réservations auprès des centres de loisirs se font rares. L'essor du variant omicron et l'habitude de rester chez soi n'aident en aucun cas ces indépendants. "Pour le moment, je dois dire que c'est très calme avec seulement une réservation pour ce week-end. Par ailleurs, je ne me fais pas trop de soucis, c'est comme cela après chaque réouverture. La population met du temps à ressortir normalement", conclut l'établissement Hollywood Arcadia.