A l’occasion de la Journée mondiale de la Sécurité et de la Santé au Travail, ce mercredi 28 avril, une action de sensibilisation sera organisée à l’attention des chauffeurs et des collecteurs à l’Unité de Valorisation Energétique (incinérateur) de Thumaide.

Chaque jour, ils sillonnent les rues et collectent des milliers de sacs-poubelle pour les acheminer ensuite vers Thumaide.

"Un métier essentiel, garant de la salubrité publique, qui ne peut être exercé sans le respect de règles de sécurité strictes, depuis les routes jusqu’à la fosse de déversement des déchets, dit-on chez Ipalle. Ce mercredi 28 avril, les installations belges qui traitent par valorisation énergétique les déchets ménagers et assimilés résiduels, regroupées sous l’association Belgian Waste-to-energy, BW2E, et la fédération belge du secteur des déchets et du recyclage Denuo, mettent en place une action de sensibilisation dans toutes les usines d'incinération de déchets du pays."

Ainsi, dans le hall de déchargement, les travailleurs du site d’Ipalle à Thumaide iront à la rencontre des chauffeurs des camions qui livrent les déchets pour évaluer avec eux dans quelle mesure leur comportement respecte les règles de sécurité. Des dépliants rappelleront, non sans humour, les bons comportements à appliquer pour leur propre sécurité et celle des autres travailleurs.

"Nous voulons absolument éviter les accidents, en particulier pour toutes les activités et manœuvres dans le hall et sur le quai de déchargement, explique Sébastien Stempnick, directeur d’exploitation du centre de Thumaide et président de BW2E. Chaque jour, nous veillons à ce que tous nos travailleurs et ceux qui livrent les déchets résiduels des citoyens et des entreprises rentrent chez eux indemnes. Nous sommes convaincus que la sensibilisation de toutes les parties impliquées garantit un environnement de travail plus sûr."

Il n’est malheureusement pas rare que des accidents surviennent lors des tournées de collectes de déchets, blessant parfois sérieusement les chargeurs : projections d’eau de Javel dans le visage, coupures dues à des bris de verre ou à des objets tranchants, explosion de vieux PC lors de la compression dans la benne du camion…

Attention à ce que vous mettez dans le sac

Le contenu des sacs-poubelle peut également impacter l’exploitation des usines d’incinération, d’où la responsabilité, là aussi, des citoyens… "La présence de munitions, de combustibles ou d’articles pyrotechniques risque d’occasionner des explosions dans le four et des phénomènes dangereux pour les travailleurs à proximité, occupés à la maintenance de l’outil , souligne le responsable sécurité d’Ipalle, David Manche. Les produits dangereux ou toxiques ne peuvent eux non plus être jetés à la poubelle mais doivent impérativement être déposés au recyparc dont l’accès, rappelons-le, est gratuit. Ils suivront ensuite une filière de traitement appropriée, de façon à respecter non seulement la sécurité du personnel mais aussi l’environnement."