Les Casseux ont réussi leur pari : Péruwelz tient son carnaval.

Cérémonie protocolaire sous les yeux du bourgmestre et remise de médailles : ça y est, le Carnaval de Péruwelz est officiellement reconnu. L’idée avait germé dans l’esprit de Roberto Alota, il y a deux ans. Ce Louviérois d’origine installé à Péruwelz s’était fait une réflexion.

"C’était lors du Carnaval de Binche, que je connais depuis ma plus petite enfance. À Péruwelz, je savais qu’il y avait la marche du Casseu d’quinquets et avec quelques potes, nous avons entrepris de lancer une activité à Péruwelz en complément de cette marche. Arrêt 59 et le Rond’Eau des Sources, les organisateurs de la marche, ne voyaient pas du tout d’inconvénient à ce que nous ajoutions une festivité le même jour pour apporter une plus-value à la manifestation."

Lui-même à la tête d’un espace bien-être dans la cité des Sources, Roberto estimait que cette activité carnavalesque pouvait aussi profiter aux commerçants. "Si vous faites sortir 1 000 ou 1 500 personnes pour un événement comme la marche mais que les gens ne consomment pas, ça ne va pas. Ici, nous faisons travailler les cafetiers notamment. J’adore le folklore et le carnaval et cette reconnaissance par les autorités communales avec la remise des médailles fait évidemment très plaisir."

De fil en aiguille, ramassage et soumonces sont venus se greffer à l’événement, le tout saupoudré d’une musique de circonstance. Et la confrérie des Casseux, constituée il y a deux ans, a été rejointe par les Bourgeoises, les Irlandais, les Irlandaises, les Cavaliers et les Crocheux d’Pierwez. Une joyeuse bande.

Les différents groupes déambulent selon leur propre parcours et tout le monde se rassemble pour les rondeaux, qui s’effectuent entre autres juste avant et après la marche.

Ce samedi, les Crocheux ont aussi invité toute la délégation à déguster la caquette (à la cerise) confectionnée par Eric Gourdin. "Il s’agit du dessert de nos grands-mères que nous voulions remettre à l’honneur. Et nous avons proposé que la caquette devienne le dessert officiel de ce carnaval", explique Michel Bouchain, président des Crocheux d’Pierwez.

Avant d’approuver ce choix, restait à goûter. Verdict : c’est oui !

© Devaux