"Printemps sans pesticides" met un coup de projecteur sur les espaces verts.

Dans le cadre de la campagne de sensibilisation "Printemps sans pesticides " organisée par la Région wallonne, les ouvriers des serres de la commune de Bernissart auront l’occasion de montrer leur travail au grand public ce dimanche 14 avril.

Ils sont cinq à œuvrer au niveau des serres, situées à l’arrière d’un garage face à la salle communale d’Harchies. La façon dont ils exercent leur métier a changé au fil du temps.

"Auparavant, nous avions beaucoup de plantes annuelles qu’il fallait donc renouveler. Maintenant, nous travaillons surtout avec des plantes vivaces qui se régénèrent et qui nécessitent moins d’arrosage. C’est plus écologique", expliquent-ils.

De nos jours, il faut trouver des alternatives aux pesticides, qui seront totalement bannis d’ici peu. "Ce sera pour juin 2019, indique Hélène Wallemacq (Ecolo), échevine de l’Environnement. Maintenant, arracher les mauvaises herbes partout n’est pas vraiment possible. Dès lors, oui, il est nécessaire de suivre d’autres pistes, comme l’utilisation d’écorces avec des bâches qui empêchent les mauvaises herbes de pousser. Plusieurs ouvriers ont suivi une formation spécifique."

Les célèbres mosaïcultures qui vont trôner dans chaque village sont en cours de préparation. En métal, les structures seront recouvertes d’une toile et de terreau dans lequel les ouvriers viendront placer les plantes.

La commune vient d’obtenir le label Wallonie en fleurs (1 fleur) et ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. "Dans les années à venir, nous allons essayer de travailler encore plus avec des variétés de la région ainsi qu’avec des producteurs locaux", assure l’échevine.

Les ouvriers préparent les bacs, les vasques et les vases qui prendront place dans toute l’entité. Ils nous montrent aussi les clichés présentant leur travail, notamment à l’occasion de la fête dans le parc Posteau. Un boulot remarquable qui mérite d’être mis en avant. Ils vous attendent pour la visite des serres ce dimanche à 9 heures.

Pour l’occasion, l’association Adalia fournira des graines qui seront distribuées gratuitement aux premiers visiteurs.