Des entreprises voisines partageant la production électrique de leurs panneaux photovoltaïques et d’une éolienne, c’est le but du projet e-Cloud mené dans le parc d’activité économique de Tournai Ouest. Un an après son lancement, c’est l’heure du bilan pour la première communauté d’énergie renouvelable concrète et efficace de Wallonie.

Le projet e-Cloud, c’est de l’autoconsommation collective. C’est un concept à la fois écologique et solidaire qui repose sur la création d’une communauté de consommateurs alimentés par plusieurs installations locales de production renouvelable.

Le projet e-Cloud a été mené par différents partenaires dont l’Agence de développement territorial Ideta, Ores, Luminus, l’UMons et une douzaine d’entreprises installées dans le parc de Tournai Ouest.

Circuit court

"Le concept s’appuie sur le principe du circuit court : production et consommation s’équilibrent directement au sein d’une même zone d’activité économique. L’énergie est acheminée par le réseau de distribution public, ce qui rend la participation à ces communautés potentiellement accessible à tous. En effet, pas besoin de câbles privés entre voisins ou de micro-réseaux fermés, ce qui présente le double avantage d’éviter des investissements dans de nouvelles infrastructures et de maintenir un système de distribution d’énergie collectif et solidaire. Le projet, initié avant le décret wallon du 2 mai 2019, est la première expérience concrète du concept novateur des communautés d’énergie renouvelable.

C’est l’occasion pour les participants au projet de s’inscrire dans une approche mettant en œuvre la transition énergétique", explique Anne-Marie Goemaere, du service communication d’Ideta.

Initié en 2017 par Ores et Ideta, l’e-Cloud a été lancé dans le parc d’activité économique de Tournai Ouest en juillet 2019.

12 entreprises

Pendant douze mois, 12 entreprises ont consommé et partagé de l’énergie provenant de panneaux solaires d’une puissance totale de 400 kilowatts et d’une éolienne d’une puissance de 2,2 mégawatts exploitée par e-NosVents (une filiale commune à Ideta et Luminus).

Sur cette période, pas moins de 6 450 MWh ont été produits par les installations et mis à disposition des entreprises partenaires. 61 % de cette énergie produite ont été autoconsommés et ont permis de couvrir 39 % des besoins en électricité des entreprises participant au projet.

" Les résultats sont encourageants car ce système a permis à la plupart des participants de réaliser des économies chiffrées entre 4 et 8 %, malgré la période d’inactivité qui a frappé l’économie au printemps et donc biaisé quelque peu les résultats du pilote. La consommation partagée n’est pas le seul avantage du projet. Ores a mis en place un système de bonus-malus basé sur l’utilisation effective de l’énergie mise à disposition grâce à un service spécifique de monitoring et de prévision. "

Cette expérience conforte Ideta dans sa vision stratégique qui favorise le circuit court de l’électricité verte dans les parcs d’activité économique au bénéfice des entreprises, tout en valorisant les infrastructures de distribution publiques gérées par Ores.

Sur la base des enseignements de ce projet pilote, Ideta a d’ores et déjà initié une réflexion approfondie pour poursuivre la dynamique sur Tournai. " Une nouvelle demande de dérogation a été introduite auprès de la Cwape en ce sens. Le périmètre et les modalités de ce nouveau projet doivent encore être validés par le régulateur mais, là aussi, le rôle de facilitateur d’Ores sera déterminant pour la réussite de ce nouveau projet d’autoconsommation collective. "

Tester l’outil

De plus, pour Ores, participer à ce projet a permis de tester l’outil "communauté d’énergie renouvelable" très présent dans le contexte de la transition énergétique. D’autres projets sont en cours. Dans les prochains mois, une collaboration avec Logivesdre, société de logement de service public de Verviers, permettra de tester l’approche des communautés d’énergie renouvelable en basse tension auprès d’une population précarisée.

" La prochaine étape consistera à déployer et décliner le concept de communauté d’énergie renouvelable au sein des parcs d’activité économique par le biais d’une démarche participative et inclusive. L’objectif étant que toutes les entreprises, quelle que soit leur taille, puissent profiter des avantages de l’autoconsommation collective", précise Olivier Bontems, directeur Participations et Énergie chez Ideta.