Tournai-Ath-Mouscron L’institution présidée par Marc Houzé a puisé dans son fonds de réserve.

Conseil chargé pour Marc Houzé, le président du CPAS de la commune de Brunehaut. Après avoir effectivement prêté serment devant le bourgmestre pour devenir officiellement membre du collège, il a dévoilé le budget 2019 de l’institution qu’il préside.

Pour la première fois depuis de nombreuses années, l’intervention communale n’a pas augmenté par rapport à 2018. La part s’élève donc toujours à 802 816,29 €, ce qui représentant un montant de 99,23 € par habitant.

"La non-augmentation de la dotation communale est le résultat de l’injection du fonds de réserve ordinaire d’un montant total de 60 762, 18 €", signale dans un premier temps Marc Houzé. "Ce fonds a été constitué à partir du boni du compte de 2017 et qui s’élève à 28 847,89 €."

Cette non-augmentation résulte également d’une stagnation du nombre mensuel de revenu d’intégration sociale grâce à la mise en place d’une politique de réinsertion socioprofessionnelle accrue et efficiente, d’un meilleur financement des dossiers RIS passant de 470 € à 515 € et, enfin, de la mise en place d’une politique de synergie avec la commune au niveau du contrôle des coûts de fonctionnement.

Au rayon des dépenses, citons celles liées à la masse salariale. Une catégorie qui représente 42,74 % des dépenses du CPAS. Et, bonne nouvelle, les 30 emplois de l’institution seront maintenus

À l’ordinaire, le budget du CPAS s’élève donc à 2 805 057,35 €. Du côté de l’extraordinaire, on retrouve la somme de 12 500 €. "Une dépense de 2 500 € est prévue pour le remplacement de matériel informatique et le reste pour une maintenance éventuelle aux bâtiments." Le tout sera financé par un prélèvement sur le fonds de réserve extraordinaire.