Le Tivoli aura bien du mal à se remettre de la désillusion vécue dimanche

LA LOUVIÈRE Les cinq points d’avance sur Audenarde avec lesquels La Louvière avait terminé la phase classique n’ont servi à rien. Favoris de cette finale du tour final, tant sur base du classement final que des confrontations directes (2-0 au Tivoli, 2-2 à Audenarde), les Loups ont été contraints d’assister, sous le choc, aux scènes de joie ayant éclaté dans le clan visiteur. En cause, un penalty manqué par Anthony Cavallo, deux ans après une 1re désillusion suite à une défaite, au même stade, face à Rupel-Boom.

“Cela devait être une fête” , soufflait Georgios Kaminiaris après une douche... froide. Malheureusement pour les supporters, les attaquants centraux furent incapables de débloquer la situation alors que les opportunités n’ont pas manqué. “C’est triste et frustrant” , résume Kevin Nicaise, auteur d’un match énorme mais qui refusait d’évoquer un avenir à coup sûr loin de La Louvière. “Nous n’avons encaissé qu’un but en six matches. Malheureusement, trois buts inscrits en autant de rencontres, c’est trop peu. C’est ce qui a fait la différence ce dimanche.”

Régional de l’étape par excellence, Grégory Delwarte n’était pas le moins peiné à l’heure d’évoquer la terrible issue. “En cas de montée, cela aurait constitué le plus beau moment de ma carrière. Au final, je vis ma plus grande déception. Il serait néanmoins erroné de penser que nous avons perdu l’accès à la D2 ce dimanche. C’est surtout lors de l’aller, alors que nous avions hérité de trois grosses occasions, que cela s’est joué. Ce 0-0 nous a forcés à jouer plus défensivement, de peur de subir un contre. Résultat : nous ne nous sommes jamais libérés.”

La séance des tirs au but a été gérée parfaitement par les Flandriens. “Cela n’a jamais été mon truc” , explique le gardien. “Cela dit, l’essai de Van Nieuwenhuyze est passé entre mes mains !”

Contrairement à Thierry Pister, resté muet, Yves Soudan livra le fond de sa pensée : “C’est la pire issue possible après une saison pareille. Se retrouver sans rien alors qu’on mérite le contraire va être très dur à digérer…”



© La Dernière Heure 2012