Ces dernières années, les écoles communales de la région de Celles doivent faire face un terrible constat, la perte de plus de 40 % de leur population scolaire. 
   
" Les équipes éducatives se bougent au quotidien mais nous n'arrivons pas à sortir du lot. C'est pour cette raison, que nous avons souhaité innover et faire évoluer les écoles de l'entité. Nous avons voulu trouver une solution et valoriser les équipes éducatives", déclare Michaël Busine, bourgmestre de Celles.  
  
En effet, plusieurs projets seront mis en place afin de faire revivre les écoles de l'entité de Celles. Dans un premier temps, de nombreux travaux seront effectués dans les différents établissements scolaires.  
 
"En 2021-2022, nous allons déjà remplacer les éclairages et la toiture de l'école communale d'Escanaffles. Dans celle de Pottes, nous allons revoir les sanitaires", précise Michaël Busine. 
  
Des innovations pour la rentrée 
 
Dès la rentrée de septembre, un bus communal verra le jour pour permettre aux enfants, des écoles communales et du libre, de se déplacer vers la piscine de Renaix ou encore vers le hall sportif de Celles. D'autres points essentiels vont également évoluer et voir le jour au sein des écoles communales d'Escanaffles et de Pottes. 
 
"Nous allons lancer l'immersion en anglais à l'école communale d'Escanaffles, dès la troisième maternelle pour huit périodes. Cela sera une manière de se démarquer des autres écoles.  Au niveau de l'établissement de Pottes, nous allons travailler l'extrascolaire. Dès lors, différentes activités pédagogiques mais également sportives seront organisées après les heures de cours", ajoute le bourgmestre Michaël Busine.
  
Pour le directeur de l'école communale d'Escanaffles, cette nouvelle dynamique est une façon de rebooster l'école et de la valoriser davantage.
 
"Les enseignants n'ont jamais été démoralisés, l'équipe a toujours été très dynamique et est très ouverte aux propositions. L'immersion en anglais est un plus pour notre école. Tout le monde est prêt pour mettre en place ce projet commun et est paré à prendre cette nouvelle direction", conclut Stéphane Delhaye.