S'il y a bien un sujet sur lequel tous les élus communaux sont sur la même longueur d'onde à Celles, c'est la Boucle du Hainaut. Pour rappel, ce projet consiste à installer une nouvelle liaison électrique aérienne en courant alternatif d'un niveau de tension de 380kV et d'une capacité de transport de 6GW entre les postes d'Avelgem et de Courcelles.

Comme toutes les communes concernées par ce projet, le conseil communal de Celles a du émettre un avis. Tous les partis étaient d'accord pour émettre un avis défavorable.

"Aujourd'hui, il est clair que nous devons dire un grand non à ce projet tel qu'il est présenté, a souligné le bourgmestre Michaël Busine (Cel'Avenir-MR). Notre commune, et en particulier le village d'Escanaffles, paie déjà un lourd tribu dans le cadre du transport d'électricité par l'implantation de la ligne HT 380kV Avelgem-Avelin mais également la ligne 150kV qui va d'Avelgem vers Courcelles."

Comme l'explique le bourgmestre, cette autoroute électrique défigurera la beauté de la campagne et du patrimoine de la commune. "Ce projet aura un impact indéniable sur l'environnement, sur les terres agricoles et l'agriculture dans sa globalité, sur les terrains à bâtir et le bâti existant (plus ou moins quarante habitations sont concernées au sein de l'entité celloise NdlR), sur l'attractivité touristique mais surtout, et principalement, sur notre santé, qu'elle soit humaine ou animale. Nous ne pouvons absolument pas accepter cela."

Autre point, le conseil communal déplore également la manière dont Elia, sous prétexte de la pandémie du Covid-19, a effectué sa consultation populaire. "Cette dernière a manqué de transparence et de considération vis-à-vis de la population et, suite à l’annulation des rendez-vous citoyens, a rendu impossible le respect du principe de bonne information et de consultation préalable de la population, nécessaire au déroulement de la procédure de révision du plan de secteur."

La consultation publique aura eu également pour mérite de connaître un véritable succès… contre le projet. En effet, la commune de Celles a réceptionné 576 lettres de réclamations ! Le tout qui se résume donc par un non catégorique.

Face à tous ces éléments, c'est évidemment un avis défavorable qui a été émis par la commune qui va solliciter l'étude d'une autre alternative telle que le remplacement éventuel de la ligne 70Kv longeant l'autoroute E429 allant d'Avelgem vers Rebecq pour redescendre vers Courcelles. La commune demandera également à Ideta de jouer son rôle de facilitateur en donnant un avis juridique dans le questionnement sur l'impact sanitaire et environnemental.

"Nous réclamerons également une étude sanitaire auprès de la ministre wallonne de la Santé afin de lever toute ambiguïté sur l'impact sanitaire humain et animal des lignes à très haute tension et de définir les normes d’exposition en Wallonie." La commune va encore demander à l’Observatoire de la Santé du Hainaut de se pencher sur les études réalisées sur les effets électromagnétiques et à l’université UMONS une cartographie objectivée des besoins en électricité sur le territoire de la Wallonie picarde.

Par cette décision, le conseil communal se montre unanime dans sa totale désapprobation du projet actuel. Voilà de quoi rassurer les citoyens qui ont par ailleurs applaudi les élus à leur sortie de la salle du conseil.