Outre la bonne nouvelle liée à la résidence Paul Pastur, le Logis Tournaisien va pouvoir mener d'autres travaux au sein de 535 maisons sur les plus de 2 000 qui composent son parc d'habitations.

"Nous avons en effet reçu une enveloppe importante de la Région wallonne, qui avoisine les 19 millions d'euros, destinée aux travaux et à l'accompagnement social. Ces travaux vont permettre de s'attaquer à tous les logements ne possédant pas de chauffage central et d'eau chaude sanitaire", dévoile Paul-Olivier Delannois, bourgmestre de Tournai et Président du Logis Tournaisien.

Ces travaux représentent ainsi toute une série de logements situés au Vert Bocage, à la cité Jardins à Gaurain-Ramecroix, tous les logements du Logis Tournaisien à Kain, à la cité Carette et Bausier à Warchin, au 24 Août et à Vezon. "Après ces travaux, 100 % des logements du Logis Tournaisien seront équipés en chauffage central et en eau chaude sanitaire. C'est la moindre des choses au 21e siècle."

Ces travaux, dont les marchés doivent être lancés avant 2024, représentent un coût de 25 millions d'euros. "Nous avons donc reçu un subside de 18,8 millions dont 18,7 millions pour les travaux et 160 500 € pour l'accompagnement social. Le reste sera financé par un emprunt à un taux 0%, précise Devrim Gumus qui s'étend sur l'accompagnement social. Nous ne gérons pas que des briques mais aussi l'humain. Nous devons accompagner les locataires en place, soit vers une relocalisation, soit dans le cadre des travaux réalisés sur site occupé. Cela doit s'organiser. Certains logements doivent par ailleurs rester vides afin de pouvoir déménager les gens au fur et à mesure de l'avancement des travaux."

De plus, à l'horizon 2030, tous les logements du Logis Tournaisien devront s'approcher du PEB, la certification de la performance énergétique des bâtiments, B. Cela passe par les isolations de toiture, de façade et par des travaux de ventilation et de remplacements de châssis. "Cela offre de véritables économies d'énergie pour les locataires", souligne Coralie Ladavid, échevine du Logement.

À ce niveau, le premier chantier qui va commencer sera à retrouver du côté de Templeuve, aux rues Camille Dépinoy, Pierre Oorreel et de Tournai.