Tournai-Ath-Mouscron Philippe Leleux est le nouveau président du MR à Chièvres. Il nourrit quelques ambitions.

"Le MR de Chièvres a renouvelé ce week-end ses instances". L’ancien président, André Feron, a demandé à pouvoir faire un pas de côté (voir ci-dessous), ce que le comité a accepté pour les nombreux services rendus à la section par celui qui aura marqué la vie politique chiévroise.

Seul candidat, Philippe Leleux a été élu à 96 %. "Mon grand défi pour les quatre ans à venir sera de construire une équipe pour contrer le PS et sa majorité absolue", explique celui qui occupait jusqu’à là des fonctions de trésorier. "Nous devons diminuer cet écart et permettre au MR de revenir dans l’exécutif."

Philippe Leleux va s’atteler désormais à faire le tour du propriétaire et à réfléchir à une meilleure stratégie pour les prochaines communales de 2018. "J’aimerais accentuer la cohésion de notre équipe. Il faut que tout le monde aille dans le même sens. Nous devons toucher les gens. Cela passe par trouver des gens de qualité mais aussi par un programme qui pourrait séduire tant la population qu’un éventuel partenaire politique afin de pouvoir rentrer dans l’exécutif."

Et dans cette optique, on ne peut que relever la présence de Gérard Deprez. Le député européen MR habite désormais dans l’entité de Chièvres et semble vouloir s’y impliquer. "Mais parler d’une présence sur une liste aux communales est beaucoup trop prématuré", soulignait Gérard Deprez.

Le chef de file MR au conseil communal, Claudy Demarez, n’y verrait pas d’objection. "Gérard Deprez est présent à nos réunions, cela veut dire quelque chose. On ne peut pas se passer de ses compétences, qu’il soit oui ou non sur nos listes."


45 ans de bons et loyaux services

Petit à petit, André Feron se retire de la vie politique chièvroise. Non pas qu’il y ait une certaine lassitude en son chef. Mais bien pour des raisons personnelles."C’est une décision familiale", sourit André, 62 ans. 

"Ma fille, Laurence, s’installe de plus en plus dans la politique à Chièvres. Je ne veux pas lui faire de l’ombre. C’est pour cela que je ne siège plus au conseil communal et que je quitte la présidence du MR à Chièvres. Il y avait une certaine incompatibilité entre un rôle de président et les ambitions futures de Laurence." André Feron a commencé la politique lorsqu’il avait 17 ans. "J’étais alors président des jeunes. C’était il y a 45 ans. J’ai été membre du conseil communal de 1976 à 2012. J’ai exercé pendant 4 ans la fonction de bourgmestre et pendant douze ans celle d’échevin." 

L’homme retiendra ses années passées à l’échevinat des Travaux