Tournai-Ath-Mouscron Les pompiers de Chièvres attendent toujours leur ambulance. Et ils en ont marre !

La toute nouvelle caserne de Chièvres, située sur le village de Bauffe, a été inaugurée il y a de cela plus de deux ans. Une caserne-école puisque la province du Hainaut a décidé d’y donner les différentes formations pour devenir sapeur-pompier ou améliorer ses connaissances.

Mais voilà , cette caserne ne bénéficie pas pour le moment d’une ambulance. "Et cette problématique est loin d’être récente puisque c’est le cas depuis… 2007", explique un des pompiers qui préfère garder l’anonymat de peur des représailles.

En 2007, de nombreux pompiers ont suivi des formations d’ambulancier. "Car nous allions recevoir une ambulance nous disait-on à l’époque. Mais depuis lors, nous attendons toujours cette ambulance. Depuis lors, c’est toujours la même rengaine : L’ambulance arrive ! Nous avons vraiment l’impression que l’on joue avec nos pieds."

Aujourd’hui, les pompiers de Chièvres grognent. "Nous attendons une réponse concrète de la part de la zone de secours Hainaut Centre (NdlR : Chièvres, Silly et Brugelette ne font pas partie de la même zone de secours que l’ensemble de la Wallonie picarde) . Nous en avons assez du discours de l’ambulance arrive."

Alors, les pompiers ont lancé diverses actions. "Nous contactons les médias mais nous mettons également des calicots le long des routes. Car cela ne peut plus durer. Nous voulons du concret, plus des promesses. La population doit être mise au courant de la situation. Il y a un danger pour les habitants de Chièvres, de Lens et de Brugelette. Pour qu’une ambulance arrive, il faut compter un délai supplémentaire de vingt minutes…"

Ces actions sont pour le moment symboliques. "Mais nous pourrions passer à la vitesse supérieure. Nous pourrions bloquer l’accès à Pairi Daiza afin de distribuer des tracts."

Pairi Daiza se situe sur le territoire de Brugelette et ne peut donc, actuellement, compter sur un service optimum.