Tournai-Ath-Mouscron Parmi celles-ci figure le renforcement de la mobilité et de la sécurité sur le territoire de l’entité.

La nouvelle majorité MR - Ecolo désormais aux commandes de la cité des Aviateurs vient de dévoiler sa déclaration de politique générale. Que retenir de l’épais document qui vient d’être soumis au vote du conseil communal ? Pas mal de choses, même si l’opposition socialiste a choisi de s’abstenir, doutant très fort par la voix de Valérie Voronine (PS) que les très nombreux projets annoncés par l’équipe désormais au pouvoir puissent se réaliser dans leur intégralité.

Commençons par tout ce qui touche à la mobilité et à la sécurité. "Dans ce domaine, nous allons intervenir auprès du gouvernement wallon afin qu’il apporte enfin des solutions correctes aux problèmes plusieurs fois dénoncés au cours de la précédente mandature" , indiquent Laurence Feron (MR) et Didier Lebailly (Ecolo).

Ce dernier fait notamment référence à la sécurisation à revoir au rond-point de la Chasse royale mais aussi à celle de la traversée du village de Vaudignies et du goulot de la rue Saint-Jean, sans oublier l’aménagement d’une piste cyclable entre Chièvres et Vaudignies. La majorité prévoit, en outre, l’acquisition progressive de plusieurs radars répressifs mobiles afin de sanctionner les automobilistes ne respectant pas la vitesse autorisée.

Parmi les autres priorités figure la diversification de l’offre de mobilité par la valorisation et la création d’infrastructures en faveur des piétons (rues et places) et des cyclistes (pistes ou bandes cyclables, aires de stationnement aux points d’arrêt principaux du Tec, maisons communales, centres sportifs, culturels et commerciaux).

Ajoutons à cela le renforcement de l’offre et de la fréquence des transports en commun via l’aménagement de nouveaux arrêts de bus mais aussi d’abris pour les vélos là où l’espace le permet.

Dans un tout autre registre, celui du développement économique local et durable, la rénovation de la Grand-Place de Chièvres en un pôle d’attractivité de l’entité figure parmi les chantiers que la population locale attend de longue date. La majorité s’engage, par ailleurs, à construire un hall relais ou un second atelier rural pour héberger des artisans ou PME.

Cette liste d’actions et de projets est évidemment loin d’être exhaustive. Par la voix de Valérie Voronine, l’opposition socialiste voit dans cette déclaration de politique générale un catalogue de bonnes intentions. "Si vous parvenez à réaliser tout ce qui figure dans la note, nous applaudirons des deux mains mais nous doutons fort que tout cela soit réalisable dans sa totalité."