Le tribunal correctionnel du Hainaut, division de Tournai, a condamné lundi une Belge et cinq Espagnols, originaires d'Albacete, pour proxénétisme. Ils géraient trois bars à champagne en Hainaut dans lesquels sont passées de centaines de prostituées venant d'Espagne. Une somme de 57.000 euros a été confisquée et des peines de trois à dix mois de prison ont été prononcées.

Un homme, originaire d'Albacete, a écopé d'une peine de dix mois de prison ferme et d'une amende de 6.000 euros, par défaut. Il est considéré comme le chef de cette association. 

Un couple hispano-belge, qui gérait deux bars à champagne, à Péruwelz et Leuze-en-Hainaut, écope d'une peine de six mois de prison et d'une amende de 3.000 euros, assorties d'un sursis. 

Un autre Espagnol avait été engagé pour gérer un bar à champagne à Quévy, près de Mons. Il écope quant à lui d'une peine de trois mois et d'une amende de 600 euros, avec sursis. Enfin, l'épouse du patron et son fils sont condamnés d'une peine de cinq et trois mois de prison et d'amendes de 1.200 et 600 euros, par défaut. 

Selon le ministère public, une centaine de filles ont fait le trajet entre l'Espagne et la Belgique pour se prostituer. Lors d'un contrôle, il y avait vingt-deux filles à Péruwelz, dix-sept à Quévy et cinq à Leuze. L'actif illégal était évalué à 400.000 euros mais le tribunal n'a confisqué que 57.000 euros.