Les Cominois étaient invités, pour la première fois, à la présentation des vœux.

Début janvier déroule habituellement son cortège de cérémonies protocolaires dans les administrations communales. Mais à Comines, échevins et conseillers ont innové et renouvelé le genre.

"Prendre la parole devant une salle comble est à la fois un encouragement et un symbole du renouveau qui anime notre entité", déclare d’emblée la bourgmestre Alice Leeuwerck (Ensemble).

Plus de 450 citoyens cominois ont en effet rallié le centre culturel, à l’invitation de leurs édiles, pour s’échanger les vœux autour d’une Baptiste, la cervoise locale.

"La tripartite que je préside a mis en avant, depuis un an, un processus participatif qui implique les Cominois. Et cette première cérémonie des vœux à la population traduit cette volonté d’aller de l’avant avec l’assentiment des citoyens", poursuit la maïeure.

Un budget participatif

"La commune a inscrit un montant de 50 000 € pour les étrennes des Cominois. Aussi, dès à présent, nous attendons que vous vous manifestiez, en retour, pour nous présenter vos projets", annonce, avec un sourire narquois, le grand argentier Didier Soete (Ensemble).

"Parmi les préoccupations des échevins, mais aussi de l’ensemble des conseillers communaux, on note au terme d’une première année de législature la volonté que l’éloignement de Comines, au Far West de la Wallonie picarde, ne soit pas une difficulté, mais plutôt une opportunité de relever des défis", insiste pour sa part l’échevin des travaux, Philippe Mouton (Écolo).

© Veys

Un nouveau logo

"La participation citoyenne est contagieuse et se traduit, au quotidien, par les innombrables contributions des photographes en herbe de l’entité", renchérit le conseiller David Kyriakidis, du Mouvement citoyen indépendant.

Une transition toute trouvée avant que la bourgmestre et maman Alice Leeuwerck ne remonte sur scène pour dévoiler, en avant-première, le nouveau logo de la Ville de Comines. Une nouvelle création participative.

© Veys

Benoît Veys