Tournai-Ath-Mouscron Entre éducatrice et psychologue, Valérie Wuilpart apprivoise toujours un binôme.

Même si la profession n’est pas encore réglementée et que certaines filières de formation sont parfois sujettes à caution, l’éleveuse de bergers de Beauce revendique son titre.

" Un éducateur comportementaliste, de par son analyse, peut déceler un trouble du développement ou du comportement chez l’animal. Mon rôle est alors de venir en aide au propriétaire pour résoudre différents problèmes auxquels il est confronté lorsque le chiot débarque dans sa nouvelle famille. Et de rééquilibrer la relation avec celui qui doit demeurer son meilleur ami ", explicite Valérie Wuilpart.

Si le travail de socialisation débute à la naissance, notre éducatrice comportementaliste prend systématiquement 15 jours de congé, pour renforcer les acquis, avant le départ de ses petits pensionnaires.

"Il faut que les chiots n’aient pas peur du bruit d’une porte qui claque ou de la tondeuse à gazon. Qu’ils s’accoutument aux déplacements en voiture dans leur cage de transport. Ou encore qu’ils ne soient pas agressifs, en rue, lorsqu’ils rencontrent des congénères ", poursuit notre interlocutrice. " Dans l’approche comportementaliste, nous devons aussi observer et analyser l’attitude du propriétaire. C’est la raison pour laquelle j’invite chaque candidat à l’adoption à venir, régulièrement, à la maison, durant les deux premiers mois, pour m’assurer du comportement du chiot en sa présence ", renchérit la cheffe de la meute.

Pour le reste , Valérie Wuilpart n’hésite jamais à emmener les chiots en balade, par groupes de quatre et en compagnie d’un adulte, pour les confronter aux situations les plus inattendues. "L a semaine dernière, je me suis ainsi retrouvée sur la Grand-Place de Tournai, alors que défilait une colonne de véhicules militaires plutôt impressionnante pour ces petits bouts, hauts comme trois pommes. Et puis, le dimanche, ma joyeuse bande de gais lurons à quatre pattes a, involontairement, assuré l’attraction, en détournant l’attention des spectateurs de la grande procession ", s’amuse-t-elle en observant, au passage, le comportement humain.