Ce mardi matin, le Dr Hut, Directrice médicale du Centre Hospitalier de Wallonie picarde, a fait un point sur la situation de la pandémie au sein de l'hôpital.

Si depuis début septembre, le CHwapi comptait un ou deux patients Covid supplémentaires par jour, il dénombrait souvent autant de sorties. Cependant, ces dernières semaines, l'hôpital compte plus de patients entrants que sortants. D'ailleurs, une nouvelle unité de soins Covid est ouverte depuis ce lundi matin, la première unité de treize lits étant remplie.

"La nouvelle unité Covid-gériatrie compte vingt-cinq lits dont six sont déjà occupés, explique la Directrice médiale. "À Tournai, cela reste principalement des gens plus âgés qui sont hospitalisés." Concernant les soins intensifs, dont la capacité Covid va passer à huit lits dès ce mercredi, deux personnes y sont actuellement hospitalisées.

En parallèle du Covid, le CHwapi a pour volonté de garder actives les autres activités. "Nous ne souhaitons pas reporter les autres interventions car cela a déjà été trop le cas lors de la première vague. Il y a de toute manière des soins urgents que l'on ne peut pas reporter. Si on doit ouvrir une troisième unité Covid, alors la question devra là se poser." Lors de la première vague, cinq unités avaient été ouvertes.

L'hôpital doit également composer avec l'absence d'une vingtaine de membres du personnel qui sont soit positifs à la Covid-19, soit en quarantaine. "Cela nous met en difficulté, il manque des gens dans les services. Nous essayons donc de remettre en place le télétravail lorsque cela est possible et l'organisation de réunions en vidéo-conférence pour éviter que les gens ne se croisent." D'autres mesures sont encore prises, comme la suspension des visites aux patients hospitalisés, hormis certains cas, dès ce mercredi 14 octobre.

"Nous sommes inquiets et vigilants mais pas du tout dépassé, assure le Dr Hut. Cependant, comme on le dit, si le nombre de cas double tous les cinq jours, alors cela deviendra compliqué..."