Ce week-end, un cas de Covid-19 a été recensé au sein de la maison de repos Le Moulin à Antoing. Qu'en est-il au sein des différents services du CPAS à Tournai ?

"Au Moulin à Cailloux, on dénombre un résident contaminé. Sur cette base, la cellule de crise, propre à la maison de repos, composée de la direction, du médecin coordinateur et de chaque catégorie professionnelle a décidé de suspendre les visites durant 15 jours et de réévaluer la situation régulièrement", explique Laetitia Liénard, présidente du CPAS de Tournai.

Du côté de Benjamin Grugeon, on ne dénombre aucun cas de Covid-19. La cellule de crise de la maison de repos a cependant décidé de maintenir le protocole de visite encadrée tel que décidé au début de l'été.

Enfin, À l'Ombre du temps, neuf résidents ont été testés positifs. "Dans ce contexte, les 9 résidents ont été placés en quarantaine au sein de l’unité prévue à cet effet et font l’objet d’un suivi médicalisé adapté. En ce qui concerne les résidents non touchés des trois autres unités, les visites encadrées sont maintenues dans le respect du protocole validé au début de l’été dernier."

Du côté des autres services du CPAS de Tournai, la crèche du Clair Matin accueille à nouveau les plus petits depuis jeudi dernier après huit jours de fermeture suite à un test positif pour deux puéricultrices. Les maisons d'accueil pour femmes victimes de violence et pour jeunes en difficulté fonctionnent normalement. Idem au home Valère Delcroix accueillant des personnes handicapées et à la maison d'enfants Les Carliers.

"Je suis consciente du désarroi des résidents des maisons de repos et de leurs proches. J’insiste, néanmoins, sur le fait que les mesures prises le sont dans l’intérêt général au sein de chacune des maisons de repos mais également avec le souci de limiter la propagation du virus et d’éviter l’engorgement des hôpitaux. Nous devons donc tous agir de manière civique. Je conclus en réaffirmant mon admiration à l’égard du personnel des institutions de soins et d’hébergement qui travaille dans des conditions très difficiles mais toujours avec comme objectif premier le bien-être des résidents."