Ces derniers jours, le CHwapi a compté une seule hospitalisation d'un patient positif au coronavirus tandis qu’un autre est considéré comme suspect.

Depuis le 15 avril, le CHwapi ne compte d'ailleurs plus personne aux soins intensifs.

Majoritairement, les cas qui y sont détectés le sont suite à une venue pour tout autre chose. "Souvent, comme avant une opération, un screening est réalisé et c’est à ce moment-là que le virus est détecté. Les patients sont parfois surpris, car ils sont asymptomatiques. Souvent, ces patients ont entre 20 et 40 ans et rentrent chez eux, leur état ne nécessitant pas d’hospitalisation", signale le service communication de l'hôpital.