Dans la région, tout le monde garde évidemment en tête la scène qui a confronté quatre personnes qui s'étaient réunies au sein d'un domicile de la cité des Cinq Clochers avec des agents de la zone de police du Tournaisis alors appelés pour nuisances sonores. Si les personnes en cause avaient dénoncé le comportement violent des policiers, le parquet avait quant à lui dévoilé la version de la police où l'on apprenait que les contrevenants n'avaient pas véritablement été de bonne coopération.

Évidemment, difficile d'y voir très clair et de connaître la stricte vérité dans ce genre d'histoire. Un moyen aurait pourtant pu faire la lumière dans cette histoire, à savoir la bodycam. 

Longtemps évoquée au sein de la zone de police du Tournaisis, cette petite caméra portée sur l'uniforme de l'agent de police devrait cette fois enfin bientôt faire son apparition.

Le conseiller communal antoinien Samuël Vincent a par ailleurs questionné Bernard Bauwens, bourgmestre d'Antoing et vice-président de la zone de police du Tournaisis à ce sujet. "On en parle depuis trop longtemps mais ces bodycams permettront de plaider dans l'intérêt de la toute grande majorité des policiers qui font bien leur travail. Cela permettrait de faire la lumière sur une éventuelle altercation au cas où des citoyens signaleraient la moindre situation inadéquate."

Bernard Bauwens a pu se montrer rassurant. "Les quatre bourgmestres des communes qui composent la zone ont dit ok pour le dossier relatif à l'achat de bodycams pour la zone de police. Cela passera devant le conseil de zone."

Le sujet sera par ailleurs également évoqué ce lundi soir lors du conseil communal de Tournai ainsi que lors du conseil de police de ce mardi. Conseil de police qui pourra d'ailleurs être suivi sur YouTube.