La cité des Cinq Clochers détient de véritables trésors architecturaux. Citons notamment le Beffroi ou encore la Cathédrale Notre-Dame, des monuments reconnus au Patrimoine mondial de l'Unesco. On peut également y retrouver des chefs d'œuvres artistiques et patrimoniaux incroyables au sein de ses cinq musées communaux.

Au niveau de la fréquentation de ces musées, le début 2020 s'annonçait prometteur avec une augmentation de 20% sur les deux premiers mois par rapport à 2019. Malheureusement, la crise sanitaire que nous traversons toujours a bouleversé tous les efforts mis en place pour le développement culturel et artistique à Tournai.

"Avec les deux confinements, nos musées et sites touristiques auront été fermés pendant plus de vingt longues semaines sur toute l'année qui vient de s'écouler, regrette Sylvie Liétar, échevine de la Culture. Une tendance générale et transversale qui se confirme par une diminution de 45 à 50% du nombre de visiteurs par rapport à l'année précédente. 35 600 personnes ont visité nos musées communaux en 2020 contre 66 600 personnes en 2019."

Si les différents sites touristiques n'ont pas pu accueillir de groupes et de publics internationaux, ils ont pu compter sur davantage de visiteurs individuels et de familles du nord de la France, de Flandre et des régions proches.

Après la première réouverture en juin 2020, le public n'a pas été freiné par les différents aménagements qui encadraient sa venue puisque 2 000 entrées sont à dénombrer dans les musées communaux durant ce mois. "Un chiffre qui a notamment été encouragé par la gratuité accordée aux visiteurs pour tout le mois de juin 2020."

Les chiffres de fréquentation ont ensuite augmenté de façon significative en juillet et en août. "Le tourisme de proximité, les actions développées par le service culturel de la ville de Tournai, ainsi que les campagnes de promotion touristiques mises en place depuis le mois de juin ont permis de ramener 10% de public de plus qu'en 2019. Une belle surprise expliquant le besoin et la volonté des habitants et des touristes régionaux de se tourner vers une nouvelle forme d'activités touristico-culturelles plus locales", précise l'échevine.

Si le dernier trimestre est en demi-teinte suite au deuxième confinement de fin octobre, l'échevine reste positive. "L'année 2020 s'est plutôt bien clôturée avec des chiffres stables en termes de fréquentation dans les musées tournaisiens pour le mois de décembre. Il faut dire que ce sont les seuls lieux culturels qui ont pu recevoir du public."

Au niveau des chiffres, le Musée d’Histoire naturelle, Vivarium a par exemple accueilli plus de 18 000 visiteurs et le Musée Des Beaux- Arts plus de 11 000. "Alors que d’autres musées très réputés tel le Musée Rops à Namur ou de la Photographie à Charleroi ont vu leur fréquentation tomber en flèche et atteindre difficilement les 13 000 visiteurs."