Tournai-Ath-Mouscron La SA Eoly a déposé une demande de permis pour un parc de quatre machines

La SA Eoly, une filiale de Colruyt, a introduit une demande de permis unique de classe 1 pour la construction et l’exploitation d’un parc de quatre éoliennes sur le territoire d’Ath, sur les villages de Bouvignies, Rebaix et Ostiches, de part et d’autre de la route de Flobecq.

Ce projet n’est pas conforme à la destination du plan de secteur qui établit là une zone agricole et nécessite une modification du plan de secteur. L’enquête publique pour cette demande de permis unique est lancée et est conjointe aux communes d’Ath, d’Ellezelles, de Frasnes-lez-Anvaing et de Lessines puisque l’impact, notamment visuel, pourrait se faire ressentir sur ces quatre entités.

Sur son site internet, la SA Eoly présente le projet. "Le long de l’autoroute A8, Eoly prévoit de créer deux parcs éoliens, dont un à Rebaix/Bouvignies. Nous avons demandé un permis de bâtir pour quatre éoliennes sur le terrain agricole à côté de l’autoroute. L’emplacement est exposé au vent et répond à toutes les conditions de la législation wallonne."

Le choix de l’A8 est loin d’être un hasard. "L’A8 est une autoroute importante pour Colruyt Group car les centres de distribution de Hal, Ghislenghien et Ath/Lessines sont situés à proximité. Il s’agit donc d’une étape logique pour Colruyt Group d’investir dans une production d’énergie durable et régionale par le biais d’Eoly."

Les quatre éoliennes devraient avoir une puissance de près de 3,4 mégawatts. "Leur hauteur maximale ne dépassera en aucun cas les 150 mètres, hélices comprises", souligne la SA Eoly.

Colruyt entend bien étendre son réseau d’éoliennes dans la région, elle qui a déjà déposé de nombreux projets en Wallonie picarde, dont peu ont pour le moment abouti.