La commune va continuer son évolution et sa transformation dans de nombreux domaines.

La commune d’Antoing est en perpétuelle évolution. Petit à petit, elle change de visage et continue à offrir de nouveaux services à ses citoyens. Preuve en est avec la crèche communale qui a (enfin, diront certains) ouvert ses portes il y a quelques mois ou encore avec la place du Préau qui s’offre un véritable lifting.

Au rayon des travaux, les prochains mois seront d’ailleurs également marqués par la reconstruction du pont Royal et du pont des Imbéciles à Maubray "pour assurer la sécurité de tous ceux qui les empruntent", souligne le bourgmestre Bernard Bauwens.

Du côté de la mobilité, les élus avouent porter une attention toute particulière à la mobilité douce. "Prochainement, la Grand-Rue et l’avenue de l’Europe seront remises en zone bleue de deux heures. Il y aura trois emplacements de dépôt minute afin d’améliorer la fluidité de la circulation dans notre centre-ville, au bénéfice de nos commerces. Des contrôles de police seront effectués afin que cette nouvelle mesure soit respectée."

De nouvelles caméras de surveillance seront encore acquises ces prochaines semaines afin d’augmenter le sentiment de sécurité partout dans l’entité. C’est l’objectif à long terme.

Le projet de la décennie

Difficile également de ne pas évoquer les deux projets majeurs d’un point de vue touristique.

"D’une part, la Marina, rappelle le mayeur. Un nouveau port de plaisance verra le jour à Péronnes grâce à Ideta et avec l’aide des fonds européens Feder. D’autre part, la création d’un centre d’interprétation du bassin carrier avec, pour point de départ, les fours à chaux Soufflet-Leblond."

Ce centre d’interprétation, intitulé triangle blanc, constitue assurément le projet phare de la commune d’Antoing pour la prochaine décennie selon le directeur communal Pascal Detournay.

Enfin, concernant les sports, le projet de l’espace cyclotouristique, à savoir une piste BMX, X Trail et cyclo-cross, sur la presqu’île de l’Escaut à Péronnes est ficelé. "Le dossier se trouve sur le bureau du Ministre Crucke, nous attendons sa décision."