Deux malfrats ont tenté de scier les barreaux menant au Trésor de la cathédrale Notre-Dame de Tournai

TOURNAI La cathédrale Notre-Dame de Tournai a été le théâtre d’une tentative de vol pour le moins audacieuse, dans la nuit de mardi à mercredi. D’où la présence, ce mercredi matin, d’un véhicule du labo scientifique de la police judiciaire fédérale de Tournai.

“Il n’y a pas eu de vol, c’est le plus important” , rassure d’emblée Yves Harvengt, président de la fabrique de la cathédrale de Tournai.

Mardi soir vers 23 h, deux personnes sont entrées dans la cathédrale, visiblement après avoir forcé plusieurs portes. La porte principale a même été bloquée de l’intérieur.

Puis, ils se sont approchés du trésor et ils ont commencé à scier des barreaux pour y avoir accès, avant que l’alarme ne retentisse. Ce qui mettra les deux malfrats en fuite.

La police est rapidement arrivée sur place et, ce mercredi matin, le laboratoire scientifique tentait de relever des empreintes. L’enquête est en cours.

Cette tentative de vol pose à nouveau la question de la sécurisation de la cathédrale Notre-Dame de Tournai et du Trésor, après le vol le 18 février 2008 de la Croix byzantine.

“Le Trésor tentera toujours les voleurs mais il est sécurisé au maximum, nous avons réalisé de gros efforts après le vol de la Croix byzantine” , assure Yves Harvengt.

Le système d’alarme a en tout cas très bien fonctionné ce mardi soir.

“Pour le reste” , poursuit le président de la fabrique de la cathédrale de Tournai, “nous ne pouvons pas placer des détecteurs partout. Sinon, il suffirait d’un chat ou d’un pigeon pour déclencher le système d’alarme.”



© La Dernière Heure 2012