La rue Saint-Éleuthère est sans conteste la plus longue rue de Tournai. Une très longue ligne droite jonchée de quelques priorités de droite et où l'on retrouve l'école Saint-Michel. Malheureusement, les accidents n'y sont pas rares et la vitesse est régulièrement pointée du doigt. Depuis 2016, on y dénombre une quarantaine d'accidents et même une douzaine en 2019, année la plus concernée.

La Ville n'est évidemment pas dans l'ignorance et s'est déjà penchée sur cette situation. Jean-Michel Van de Cauter, conseiller communal Ensemble, a tenu à faire le point sur cette problématique liée à l'insécurité routière.

"Les riverains s'inquiètent et ne manquent pas d'afficher leur souhait de changement après avoir été témoins de nombreux accidents et victimes de dégâts sur leur véhicule en stationnement", assure-t-il.

"Très accidentogène, la plus longue rue de Tournai s'utilise aussi comme voie de transit afin d'éviter la Drève de Maire. Sa configuration rectiligne accentue cette envie de vitesse. La présence de l'école et d'une dizaine de commerces rajoute à la densité et à la dangerosité de cet axe important aux heures de pointe, matin, midi et soir."

Jean-Michel Van de Cauter rappelait qu'en octobre 2019, des riverains avaient été consultés. Ils avaient alors confirmé leurs craintes, leurs constats et leurs souhaits de changement. Un peu plus d'un an plus tard, le bourgmestre va pouvoir leur revenir avec de bonnes nouvelles.

"Selon les données connues, il n'y a pas de point noir dans cette rue. Ce constat étant également valable pour les carrefours de celle-ci avec d'autres rues", détaille Paul-Olivier Delannois. Un analyseur de trafic avait été placé dans la rue durant neuf jours en juillet 2019. Les données récoltées à l'époque ne permettaient pas de conclure à une vitesse excessive généralisée, 70% des véhicules respectant la vitesse autorisée.

"Suite aux analyses chiffres et aux commentaires recueillis chez les riverains, plusieurs solutions pour sécuriser l'axe routier ont été mises sur la table, notamment la mise en place d'un sens unique au niveau du tronçon allant du boulevard jusqu'au carrefour avec la rue Edouard Valcke et le placement de zones d'évitement striées de 4 X 2 mètres de part et d'autre de la chaussée."

Après une réunion réunissant la police et les services concernés ayant pour but d'analyser ces pistes de solution, il est apparu que le meilleur dispositif serait finalement le placement de zones d'évitement. "Depuis, un avis favorable a été émis par le SPW quant à cette mesure et les services compétents se chargent de la mettre en place."

Ce n'est désormais plus qu'une question de temps. Un budget consacré aux dispositifs modérateur de vitesse est bien prévu au budget 2021 de la Ville de Tournai. "Il permettra la réalisation de ces aménagements fin de cette année", confirme Paul-Olivier Delannois.