La ville de Tournai a fait l’acquisition de deux nouvelles machines de désherbage. L’objectif est de rendre la ville plus propre et plus agréable pour les citoyens.

La première machine est une machine à moteur avec des outils interchangeables. Cela représente un énorme avantage car cela veut dire qu‘elle pourra être utilisée en toutes saisons, simplement en changeant l’outil qui se situe à l’avant de celle-ci. Un achat qui s’élève à 3 000 € mais qui s’annonce très efficace.

En effet, alors qu’habituellement retirer les mauvaises herbes des pistes cyclables peut se révéler long, 20 à 30 centimètres de matières seront éjectés dès le premier passage de la machine.

La seconde machine est moins imposante, fonction au gaz propane et diminue de trois fois les émissions de gaz. Cette machine permet, grâce à son manche ultra léger en plexi, de projeter une flamme quasi transparente riche en oxygène afin de donner un choc thermique aux mauvaises herbes, ce qui se révèle très efficace. Grâce à la technique du choc thermique, la racine, qui va essayer de sauver ce qui peut l’être à la surface, va s’épuiser d’elle-même et donc mourir.

© TROMBETTA


Ces machines représenteront un réel gain de temps et de personnel. “Grâce à ces machines, moins de personnel devra assurer le désherbage. Le but, est que ceux qui ne travaillent plus là-dessus se voient confier d’autres missions afin de rendre la ville de Tournai encore plus agréable”, déclare le bourgmestre Paul-Olivier Delannois.

Évidemment, le travail de désherbage ne fait pas tout. Pour que les mauvaises herbes ne repoussent pas sur les trottoirs de la ville, il est important que chaque citoyen se mobilise et prenne, environ deux fois par mois, quelques minutes pour balayer devant chez lui. Si chacun s’engage à réaliser ce geste simple, cela permettra de garder des trottoirs propres, la machine de désherbage étant l’outil de la dernière chance.

Le bourgmestre ainsi que l’échevine des travaux, Laurence Barbaix, ont pour projet, une fois que les terre-pleins seront désherbés, de mettre en place des copeaux de bois afin d’éviter la repousse des mauvaises herbes.

“Le maître mot est la propreté. Tournai est une grande ville et quand les mauvaises herbes poussent, elles poussent partout en même temps. Grâce à cette machine, cela permettra de les enlever plus rapidement. Nous espérons que grâce à ces machines ainsi qu’à l’implication des habitants, nous puissions rendre la ville encore plus propre”, explique le bourgmestre.

Si cela se révèle intéressant, la ville de Tournai envisage d’investir dans d’autres machines comme celles-ci dans l’avenir.