Les deux hommes sont en aveux. Le vol, dans le milieu des stupéfiants, est le mobile de ce crime, apprend-t-on mercredi auprès du parquet de Tournai. Le 18 juin 2020, Grégory Doucet, un homme de nationalité française né en 1974 et originaire de Tourcoing, a été tué lors d'une agression commise au centre de Tournai. Il est décédé des suites d'une blessure par arme à feu. La victime avait sept enfants.

Après six mois d'une enquête menée sous la direction de la juge d'instruction de Mons Véronique Laloux, les enquêteurs de la Police Judiciaire Fédérale de Mons-Tournai ont interpellé le 14 décembre plusieurs personnes. Cette enquête a été menée en collaboration avec des policiers du Service d'Enquête et de Recherche, de la Brigade Canine de la Zone de Police du Tournaisis et de la Police Judiciaire de Lille.

Les devoirs d'enquête effectués ont permis d'obtenir les aveux des deux auteurs, qui, après interrogatoire par la juge d'instruction, ont été inculpés de vol commis avec violences avec la circonstance qu'un homicide a été commis volontairement pour le faciliter ou en assurer l'impunité. Ils ont été placés sous mandat d'arrêt et incarcérés.

Les inculpés, des hommes de 38 et 44 ans de la région tournaisienne, étaient les clients d'un réseau français de vente de stupéfiants en activité à Tournai. Le jour des faits, ils avaient l'intention de voler la drogue et l'argent de leurs dealers. L'enquête se poursuit au sein de l'équipe "Crimes" de la PJF