Comme d’autres mandataires wallons, Didier Smette (PS) avait été déchu de son siège de conseiller communal, au début de cette année, par la Région wallonne. Il n’avait pas déposé à temps sa déclaration de mandats, fonctions et rémunérations. L’élu tournaisien socialiste, qui compte pas moins de 28 ans de service, a reconnu une négligence commise en 2021. Mais c’était à une époque où sa famille était dévastée par la perte d’un proche, en l’occurrence le décès de son fils Tristan. "Quand on vit ce que je suis en train de vivre, on en perd un peu la réalité de la vie politique qui, elle, ne s’arrête jamais", avait-il écrit à l’adresse du conseil communal.

Didier Smette avait entrepris des démarches auprès de la Cour des comptes pour clôturer son dossier, et saisi le Conseil d’État pour suspendre et annuler l’arrêt du Gouvernement wallon qui le démettait de ses fonctions. On vient d’apprendre que ledit Conseil d’État lui a donné raison en prenant en considération ses difficultés personnelles exceptionnelles.

Didier Smette récupérera donc bientôt son siège de conseiller communal. Pour rappel, celui-ci a été occupé ces dernières semaines par Marie-Christine Masure.

C.Ds