S’il y a évidemment beaucoup d’enjeux ce dimanche, certains éléments semblent déjà connus

Plusieurs certitudes sont déjà connues avant même le dépouillement. En voici un léger aperçu :

Antoing  : Même s’il est en perte de vitesse, le PS gardera très probablement sa majorité absolue, et Bernard Bauwens devrait rester bourgmestre.

Ath  : Le maïorat devrait rester dans les mains des Socialistes. Même s’il perd un ou deux sièges, le PS restera largement majoritaire autour de la table du conseil.

Beloeil  : Après avoir passé six années dans l’opposition, le PS devrait profiter de l’éclatement du cartel MR-CDH pour retrouver sa place de parti majoritaire autour de la table du conseil.

Bernissart  : Voilà près d’un siècle que le PS règne sans partage sur la cité des Iguanodons. La probabilité pour que l’hégémonie socialiste prenne fin, ce dimanche, apparaît extrêmement mince.

Brunehaut  : À moins d’une énorme surprise, le PS qui a augmenté son score en 2006, passant de 52,3 % à 58,5 %, restera au pouvoir grâce à sa locomotive, le maïeur Pierre Wacquier.

Celles  : Ce qui est certain à Celles, c’est que le bourgmestre sera nouveau. Daniel Lefebvre (CelDM – PS) laisse un grand vide derrière lui. Et une sacrée énigme, mais CelDM devrait garder la main sur la commune.

Chièvres  : Le bourgmestre sera toujours socialiste après ce dimanche. Et Michel Miroir devrait pouvoir conserver son écharpe maïorale.

Comines-Warneton  : À moins d’une énorme surprise, le groupe Action devrait garder sa majorité absolue. Gilbert Deleu enchaînerait ainsi un cinquième mandat de bourgmestre.

Ellezelles  : Idès Cauchie avait provoqué un raz-de-marée important en 2006. On suppose que les Ellezellois ne vont pas bouder du jour au lendemain celui qu’ils ont porté aux nues.

Estaimpuis  : Le PS gardera la main, et Daniel Senesael restera bourgmestre.

Flobecq  : Malgré le départ en cours de législature de Rudy Demotte sur Tournai, le PS flobecquois reste en bonne posture pour conserver, dimanche soir, son statut du premier parti dans la petite entité des Collines. Philippe Mettens (PS) a toutes les chances de conserver son poste mayoral à l’issue du scrutin.

Frasnes-lez-Anvaing  : Qui pourrait empêcher Jean-Luc Crucke de rempiler ? Personne il nous semble…

Lessines  : La seule certitude à l’heure actuelle, c’est que Jean-Marie Degauque ne sera plus bourgmestre. Il a été évincé de la liste PS. Aussi, si le PS reste le maître des négociations, le parti à la rose a déclaré qu’il n’irait pas avec le cartel Ecolo-Libre.

Mont-de-l’Enclus  : Le scrutin sera très très serré, surtout suite à la création d’un cartel PS-CDH-Ecolo face au MR. Il est très difficile de faire un pronostic.

Mouscron  : Dotée d’une confortable avance, et malgré les affaires, la majorité PS-CDH sera très probablement reconduite et Alfred Gadenne devrait rester bourgmestre, même si le dixième score wallon en termes de voix de préférence en 2006 perd des plumes. La donne changera, si le PS chipe le leadership au CDH.

Pecq  : Seule certitude : le PS sera au pouvoir. La raison est simple : les listes GO et Oser + le citoyen ne feront jamais alliance.

Péruwelz  : Les divisions intervenues durant cette mandature au sein de plusieurs partis, de même que la multiplication des listes dans les rangs de l’opposition libérale, devraient logiquement profiter au PS unifié de Daniel Westrade.

Tournai  : Seule véritable certitude : la tête de liste PS Rudy Demotte sera bourgmestre. À moins d’un énorme retournement de situation.



© La Dernière Heure 2012