Elise Scheefals a ouvert son commerce Dryada'lys en pleine crise sanitaire et plus précisément en novembre 2020. "Dans la boutique, on peut retrouver des fleurs, des plantes et je travaille pas mal les fleurs séchées. Je souhaite qu'on y retrouve principalement des créations artisanales faites par d'autres artisans et par moi-même", déclare la gérante du magasin de fleurs.

La jeune femme est une vraie passionnée et la pandémie du coronavirus n'a pas freiné son projet d'ouvrir son magasin. "J'ai fait une formation pendant trois ans et ensuite, j'ai eu directement l'envie de me lancer. J'ai pensé à reporter plusieurs fois à cause de la crise sanitaire. Cependant, on ne sait pas quand elle va s'arrêter. Il fallait donc que je me lance à un moment donné. Aujourd'hui, je suis contente et je ne regrette absolument pas. Bien entendu, je n'ai pas d'expérience hors du COVID-19 mais, j'imagine que cela aurait pu être encore mieux sans tout cela. En tout cas, j'ai hâte de connaître la situation sans cette pandémie", précise Elise. 

Un commerce de quartier  

Le magasin de fleurs Dryada'lys se situe complètement hors du centre-ville de Tournai. Malgré que de nombreux commerces soient situés en plein centre, pour Elise Scheefals, c'était une volonté de s'installer dans le quartier du Palais de Justice de Tournai.

"Il y a déjà des fleuristes au centre-ville et ce qui m'intéressait, c'était d'avoir un commerce de quartier. Je savais qu'il y avait un peu de commerces par ici et qu'il y avait pas mal de personnes qui passaient régulièrement. De plus, j'aime beaucoup ce quartier et je n'aurai pas voulu être installée dans le centre de Tournai. L'avantage, c'est que dans le coin, j'ai moins de concurrence et j'ai l'impression d'avoir une relation plus proche avec la clientèle. Ce sont généralement des voisins ou des personnes qui habitent à deux rues qui viennent dans le magasin. Peut-être que les commerces situés dans le centre-ville touchent une clientèle plus large dont de nombreux touristes. Les personnes du quartier sont satisfaites d'avoir une nouvelle boutique dans le coin", ajoute la fleuriste.

Même si Elise Scheefals est récemment installée, la jeune femme a de nombreux projets qu'elle souhaite concrétiser à l'avenir. "J'aimerais peut-être proposer plus de choses au niveau des fleurs. En ce qui concerne les créations artisanales, je souhaiterais en offrir davantage", conclut la gérante de Dryada'lys.