Orion a posé ses pattes au domicile d'Emeline depuis janvier dernier. La vie du cobaye n'a pas toujours été évidente. Effectivement, ce dernier se trouvait dans une famille qui ne lui donnait que quelques cacahuètes et très peu de légumes. Vers l'âge d'an et demi, il a été abandonné. Heureusement, Emeline pleine d'amour et de compassion, est tombée sous le charme de ce petit animal.

"J'ai adopté Orion parce que j'ai besoin de donner de l'affection et d'une présence. De plus, je veux rendre heureux notamment des animaux ayant un vécu compliqué. Au quotidien, il m'apporte de la patience, de la douceur, de la confiance en moi et beaucoup de bonne humeur. Et désormais, j'achète énormément de légumes. Pour moi, il était primordial que mon animal de compagnie soit adopté et qu'il ne provienne pas d'une animalerie. Les animaleries et la majorité des élevages n'ont que pour but de faire de l'argent. Un animal n'est pas un produit. Cependant, ils le vendent comme cela. Ils ne prennent en considération ni les besoins ni la personnalité des animaux. L'adoption surtout en refuge était donc mon unique exigence", déclare Emeline.

Il faut dire que de nombreuses personnes ont adopté un animal de compagnie durant le confinement. Avec le télétravail et le manque de contact social, la population s'est retournée vers un compagnon à quatre pattes pour surmonter la situation et combler une certaine solitude.

"Orion m'a surtout aidée à surmonter mon déménagement lors du confinement. J'ai emménagé avec mon copain en novembre. Et avec les mesures sanitaires ce qui devait être quelque chose de fun et très positif, est devenu un petit peu anxiogène. Mais heureusement, nous avons pu adopter Orion en janvier. Même s'il n'y avait pas eu cette crise sanitaire, j'aurais tout de même adopté Orion. Pour moi, l'étape d'adoption suivait l'étape d'emménagement. Et j'ai encore le projet d'adopter plusieurs animaux. J'aime être à leur contact et je sais m'en occuper alors confinement ou pas ma famille va s'agrandir."

Pour beaucoup, le confinement a fait comprendre que la présence d'un animal pouvait changer une vie. Emeline, cette amoureuse des animaux en est convaincue.

"J'ai toujours su qu'un animal pouvait changer une vie. Les animaux m'ont toujours aidée à surmonter n'importe quelle difficulté. Il n'y a rien de plus doux que la présence d'un animal dans la vie. Cependant, je ne pensais pas pouvoir avoir autant d'interactions avec un rongeur, plus particulièrement un cobaye. Et pourtant, j'ai autant d'interactions avec Orion que j'en ai avec tous les autres animaux", précise Emeline.

Bien évidemment, de nombreux animaux sont adoptés mais la plupart sont parfois abandonnés sans raison apparente. Même si pas mal d'animaux ont trouvé une nouvelle famille, certains d'entre eux risquent de payer le prix lorsque la vie d'avant reprendra. Pour la jeune femme, cette attitude est juste inadmissible.

"Je sais qu'une fois les vacances venues les forêts et les autoroutes accueilleront les âmes des animaux abandonnés. Cela m'attriste énormément. Et cela me met aussi énormément en colère. Je pense que beaucoup de personnes qui abandonnent des animaux manquent clairement de connaissances ou de maturité puisqu'ils adoptent sans comprendre qu'un animal demande de l'investissement. Avoir un animal demande des sacrifices mais apporte aussi les plus jolies leçons de la vie. Si les humains avaient ne serait-ce qu'un quart de la bonté et de l'intelligence des animaux, le monde irait beaucoup mieux",
conclut Emeline.