Transformation numérique et transition écologique ne font pas bon ménage. D’énormes quantités d’énergie sont nécessaires pour fabriquer et alimenter les quelque 9 milliards d’appareils électroniques dans le monde, mais aussi pour traiter les données qui circulent grâce aux réseaux à haut débit.

On estime à 4% la part d’internet dans les émissions de gaz à effet de serre, soit 50 % de plus que les émissions des transports aériens mondiaux par an. La forte augmentation des usages laisse présager un doublement de cette empreinte carbone d’ici 2025. Autrement dit, une mobilisation importante de l’ensemble des acteurs du numérique est cruciale pour permettre de relever les défis du changement climatique.

Lancé le 21 octobre dernier lors d’un événement digital, l’Institut du Numérique Responsable vient de voir le jour en Belgique. Équivalent du ‘think and do tank’ français créé en 2018, cet Institut veut devenir un organe de référence dans le paysage belge et encourager les entreprises, organisations, acteurs privés et publics à collaborer étroitement autour de l’expérimentation et la promotion de bonnes pratiques pour un numérique qui prend en compte les enjeux sociaux et l’urgence climatique.

Le think-tank belge se veut un lieu de réflexion sur les trois enjeux clés du numérique responsable : la réduction de l’empreinte (économique, sociale et environnementale) du numérique, la capacité du numérique à réduire l’empreinte (économique, sociale et environnementale) de l’humanité, et la création de valeur durable / innovation responsable via le numérique pour réussir l’e-inclusion de tous.

Convaincue de la nécessité de sensibiliser et de mobiliser les startups et PME de Wallonie picarde autour du thème du numérique et de son impact énergétique, l’Agence de Stimulation économique de Wallonie picarde a rejoint les premiers membres de l’Institut du Numérique Responsable parmi lesquels on retrouve notamment Belfius, Luminus, la Croix-Rouge de Belgique ou encore l’Agence du Numérique (AdN).

Parmi ses missions, Entreprendre.wapi accompagne les entreprises de la Wallonie picarde dans leur transition énergétique, un axe pour lequel l’Agence bénéficie d’un soutien des fonds européens Feder. Concrètement, ses Business Developers proposent une analyse des factures et des pénalités, un examen des postes consommateurs d’énergie, un accompagnement dans la production d’énergie renouvelable ou encore la recherche de financements à taux préférentiel. L’objectif est de définir une stratégie énergétique pour consommer moins, mieux ou autrement.

"En devenant membre de cet Institut, Entreprendre.wapi s’engage concrètement pour un numérique plus responsable, détaille Philippe Luyten, Président d’Entreprendre.wapi. Nous associerons à la démarche nos partenaires du Campus Numérique de Wallonie picarde qui regroupe sur le parc d’activités économiques de Tournai Ouest un pôle de formation, un centre de recherche, un incubateur, un accélérateur, mais aussi un pôle financier et des espaces de travail entièrement dédiés au numérique. Soutenu par Digital Wallonia et l’Eurométropole Lille-Kortrijk-Tournai, ce nouvel écosystème a pour objectif de soutenir l’innovation et le développement de projets numériques afin de favoriser la croissance économique du territoire. La formation aux enjeux du numérique responsable de tous ces acteurs et startups du numérique leur permettra d’avoir une longueur d’avance sur les futurs marchés."